Thursday, October 22, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


"Muraille" agressé, Zénith accuse, le beau-frère de la victime précise

By admin , in ACTUALITÉS LOCALES POLITIQUES Uncategorized , at October 24, 2019 Tags: ,

Le militant politique et journaliste d’opinion de radio Zénith FM, Muraille Jean Myrtho, a été blessé à coup de pierre, mardi 22 octobre à Carrefour. La station dirigée par Rony Colin pointe du doigt le pouvoir en place. Si le journaliste parle d’une attaque politique, son beau-frère, Katty Alcide, apporte un démenti formel et précise ce qui s’est passé.

Retour sur une altercation familiale, traînée sur un terrain politique…

Cela s’est passé à Lamentin 54, commune de Carrefour. Selon ce qu’avaient rapporté certains proches, le journaliste et militant politique a été attaqué alors qu’il sortait de chez lui. « Les individus qui l’attendaient devant la barrière de sa demeure, l’ont pris à partie au moment où il allait monter dans son véhicule et lui ont roué de coups », avait précisé un proche à Vant Bèf Info quelques minutes après les faits.

L’ex-candidat au Sénat pour le département de l’Ouest en est sorti blessé à la tête, et a reçu des soins dans un centre hospitalier. Selon des sympathisants, Muraille Jean Myrtho, très critique envers le régime « Tèt Kale », a été bastonné en raison de son engagement dans la lutte pour le renversement du pouvoir de Jovenel Moïse. Dans une intervention sur radio Zénith, l’animateur vedette de l’émission « Pawòl la pale », plus connu sous le sobriquet « Miray Jeriko », a accusé des militants proches du pouvoir, d’être auteurs de cet acte.

Les précisions de Katty Alcide, beau-frère de Muraille Jean Myrtho

24 heures après les faits, Katty Alcide, beau-frère du journaliste, revient à la charge et avance une autre version des faits. « Muraille Jean Myrtho a été blessé à la tête, lors d’une altercation physique que j’ai eue avec lui. On a eu des échanges houleux avant d’en venir aux mains », a expliqué Alcide, qui affirme avoir été giflé par le journaliste. Katty Alcide qui participait à l’émission « Maten Deba », sur radio Eclair, avoue avoir frappé à coup de pierre Jean Myrtho, uniquement pour se défendre. Le beau-frère du journaliste qui se présente comme un évangéliste, affirme avoir été lui aussi blessé, lors de cette bagarre.

« C’était une question purement familiale. Il n’y avait absolument rien de politique dans ce qui s’est passé, contrairement aux explications apportées par la victime. D’ailleurs, je ne suis membre d’aucun parti », a-t-il poursuivi.

Mardi, après l’incident, la colère et la frustration avaient envahi la station dirigée par l’actuel maire de la Croix-des-Bouquets, Rony Colin. A travers des interventions sur la fréquence 102.5 FM, les collaborateurs de Jean Myrtho condamnaient l’attaque et accusaient le pouvoir en place. Pour eux, cet acte est l’œuvre de proches du président Jovenel Moïse à Carrefour.

« On ne va pas baisser les bras. La bataille pour chambarder le système et aboutir au départ du chef de l’Etat continue », avait martelé le directeur général de radio Zénith, Jean Oreste Morin.

Un élan de solidarité et de sympathie à l’endroit de la station avait été constaté, de la part de militants et leaders de l’opposition, qui ont dénoncé une campagne d’intimidation contre la liberté de la presse. L’incident était intervenu environ 6 jours après que le correspondant permanent de la station dans la ville des Cayes, Jacquelin François, a été victime de bastonnade des mains de plusieurs agents de l’UDMO. Rappelons que la station de Bon-repos, réputée très proche de l’opposition, a été, il y a de cela cinq (5) jours, la cible d’une attaque armée.

Mais l’affaire Muraille/Alcide, aura-t-elle été finalement juste une altercation entre deux (2) membres d’une même famille, traînée sur un terrain politique?

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *