Sunday, October 25, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Banque mondiale: 56 millions de dollars pour améliorer les infrastructures du Cap-Haïtien

By admin , in ACTUALITÉS , at March 10, 2020 Tags:

La Banque mondiale a approuvé un don de 56 millions de dollars pour appuyer le développement urbain du Cap-Haïtien

Un projet de Développement urbain du Cap-Haïtien doit bénéficier très bientôt de 56 millions de dollars de financement de la part de la Banque Mondiale. Ce montant de l’Association internationale de développement (IDA), a été approuvé le vendredi 6 mars par le Conseil d’Administration de la Banque mondiale.

Ce montant devrait permettre l’amélioration des infrastructures urbaines et les espaces publics pour rendre la ville du Cap-Haïtien plus vivable et résiliente.

« Cap-Haïtien, le deuxième plus grand centre commercial du pays, a le potentiel pour devenir un pôle de croissance dans le Nord mais fait face à des défis importants qui entravent son développement et réduisent la qualité de vie de ses citoyens », a dit Anabela Abreu, Directrice Pays de la Banque mondiale en Haïti, dans un communiqué.

Anabela Abreu en profite pour donner la garantie que la Banque mondiale travaille avec le gouvernement haïtien et d’autres partenaires de développement pour faire du Cap-Haïtien un meilleur endroit pour vivre, visiter et faire des affaires.

“Le projet de Développement urbain du Cap-Haïtien vise à accroître l’accès à des espaces publics de qualité, à améliorer la mobilité et la sécurité routière et à réduire la vulnérabilité des infrastructures urbaines aux aléas naturels. Le projet mettra à niveau une partie du front de mer du Cap-Haïtien, ce qui pourrait contribuer considérablement au développement du tourisme et de l’activité économique. Il financera la réhabilitation des infrastructures routières et de quartiers pour améliorer les conditions de vie dans les zones situées le long de l’axe d’expansion urbaine de la ville. Il renforcera également la capacité du gouvernement à entretenir ces investissements”,peut-on lire dans le communiqué de la Banque Mondiale.

Cap-Haïtien: 72% de ses bâtiments logés dans des zones vulnérables

Haïti 4e pays le plus urbanisé des Caraïbes. Cette urbanisation a généré des villes surpeuplées. Environ 74% des habitants du Cap-Haïtien vivent dans des quartiers à forte densité et environ 72% de ses bâtiments se trouvent dans des zones vulnérables aux inondations,
Selon la Revue d’urbanisation d’Haïti.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *