L’Eglise Episcopale pourrie à la tête déplorent des prêtres

L’Église épiscopale d’Haïti est pourrie à la tête, concèdent des prêtres de cette congrégation.
Les dirigeants de l’église épiscopale doivent fournir des explications sur le trafic d’armes et de munitions, disent-ils plaidant pour une investigation judiciaire approfondie.
L’Eglise est prisonnière de ce groupe qui recherche leurs intérêts personnels. Nous voulons une résurrection de l’Eglise après 9 mois de calamité, indiquent les pères Diegue, Duvert et Nathanael attristés par le scandale.

Intervenant à l’émission Le Point de Télé Métropole, ces ecclésiastiques ont laissé entendre que l’Eglise est pratiquement sans dirigeant légitime.
Le président et l’ex président du comité sont en cavale, et le directeur exécutif est en prison, signale le père Nathanaël regrettant qu’un prêtre recherché par la police, continue de diriger des cultes. Ceux qui dirigent l’Eglise épiscopale ont fait faillite a t-il laissé entendre.

Il faut un changement à la tête de l’Eglise épiscopale parce que ces gens ont sali l’Eglise, ils ne peuvent plus continuer à diriger l’Eglise tranche le père Nathanaël.

Le père Tancrede Diegue soutient que ces personnes ne dirigent rien. L’Eglise n’est pas détruite ces gens doivent se retirer, dit il espérant une renaissance de l’Eglise.
Ces gens doivent se mettre à la disposition de la justice, ils ne représentent pas l’Eglise. Ce ne sont que trois personnes en position de pouvoir, arguent les pères Tancrede Diegue et Pierre Andre Duvert.

Toutefois il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Le père Diegue attire l’attention sur un grand nombre de prêtres honnêtes et intègres qui œuvrent à l’amélioration des conditions de vies de la population.

Ces trois prêtres et d’autres avaient été mis en quarantaine par les actuels dirigeants de l’église en raison de leurs revendications de transparence et de bonne gestion.

LLM / radio Métropole Haïti

The post L’Eglise Episcopale pourrie à la tête déplorent des prêtres appeared first on METROPOLE.