Friday, December 13, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Cérémonie d’adieu à l’historien haitien Michel Hector

À la cérémonie d’hommage au professeur Michel Hector, une seule tendance prédominait. La génération grisonnante ‘’Sous l’amandier’’ pleure le départ…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS LOCALES , at July 14, 2019

À la cérémonie d’hommage au professeur Michel Hector, une seule tendance prédominait. La génération grisonnante ‘’Sous l’amandier’’ pleure le départ d’un frère. Il fut un grand qui se faisait tout petit pour se mettre au service de la collectivité

Une cérémonie d’adieu à Michel Hector, professeur d’Histoire et également chercheur, organisée samedi à l’Auditorium de la Faculté de Médecine et Pharmacie, portait l’empreinte d’un rendez-vous où personnalités politiques, figures intellectuelles, acteurs culturels se côtoyaient.

Sur une table drapée en blanc, les cendres du défunt-professeur recueillies dans une urne cinéraire étaient déposées. Dans le haut-parleur, martèlent des chansons engagées signées le regretté disparu Emmanuel Charlemagne, Cornélia Otto Shutt, Wooly Saint Louis Jean, James Germain entre autres.

Dans l’intervalle, se défilaient devant la famille éplorée des personnalités politiques comme l’ex-PM Jacques Édouard Alexis, l’ancien sénateur Serge Gilles, le sénateur Patrice Dumont, et l’ex-président de l’Assemblée nationale Edgard Leblanc pour des mots de réconfort. Des profils du monde intellectuel dont Hérold Toussaint, Jacky Lumarque, Jean Casimir, Laennec Hurbon, Jean Marie Théodat se saluaient pendant les intermèdes. Le monde culturel également payait de sa présence à travers Arnold Antonin, Didier Dominique, Magalie Comeau Denis.

La cérémonie d’hommage à Michel Hector sous l’impulsion de sa famille marquait un rapprochement intergénérationnel inouï. Des collègues enseignants à l’Université d’État d’Haïti, des combattants de lutte pendant son exil, des étudiants adeptes de sa vision socialiste affluaient l’enceinte où la douleur, les gémissements n’avaient pas eu droit de citer.

L’ancien premier ministre, Jacques Édouard Alexis soutient l’idée que ses œuvres parmi lesquelles ‘’Crises et mouvements populaires en Haïti’’, ‘’Syndicalisme et socialisme en Haïti’’, ‘’Une tranche de lutte contre l’occupation américaine en Haïti’’ bénéficient d’une large diffusion pour tenir vivant l’auteur.

’Ce sera intéressant que ses travaux, ses réflexions soient vulgarisés. Dans les facultés ou il enseignait, ce sera une reconnaissance qu’une salle, un laboratoire porte son nom’’, a défendu Jacques Édouard Alexis.

Cet hommage d’adieu où chacun à une part de sa vie partagée avec Michel Hector à raconter, une anecdote vécue en commun à rapporter, une histoire dans ses coins d’exil à relater rivalisait avec un agenda chargé, mentionnait sans cesse le maître de cérémonie. Pierre Buteau, président de la Société haïtienne d’Histoire et de Géographie insistait sur le fait que les idées défendues par le syndicaliste Michel Hector doivent traverser les générations.

‘’ Tous les témoignages, tous les textes, les mails reçus perpétueront le projet de mémoire inlassable à l’intention de Michel Hector. Un numéro spécialiste consacré en son honneur sera publié dans la revue de la Société haïtienne d’Histoire et de Géographie sous peu » promet Pierre Buteau.

Un engagement de tous les instants

Le vécu de Michel Hector est caractéristique d’un engagement sans commune mesure rappelle l’un des sénateurs de l’Ouest. ‘’C’est un intellectuel consommé, un patriote multidimensionnel. L’engagement syndicaliste, ses positions pour une société plus juste ne sont plus à démontrer. Ses enseignements doivent être transmis de génération en génération’’, a plaidé Patrice Dumont.

La génération grisonnante, promotrice du rendez-vous mythique ‘’Sous l’amandier’’ pleure le départ d’un frère. Même si elle s’en félicite d’un adieu digne en son nom