Sunday, December 8, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


340 haïtiens déportés des Bahamas

L’Organisation Internationale pour les Migrants (OIM – Haïti), en collaboration avec l’Office National des Migrations en Haïti (ONM), a surveillé…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS INTERNATIONALS , at November 16, 2019 Tags: , ,

L’Organisation Internationale pour les Migrants (OIM – Haïti), en collaboration avec l’Office National des Migrations en Haïti (ONM), a surveillé le rapatriement de 340 migrants haïtiens en provenance des Bahamas dont 153 ont été interrogés par l’ONM à leur arrivée aux aéroports de Port-au-Prince et de Cap-Haïtien. 

Les personnes rapatriées ont indiqué avoir été appréhendées dans la rue, sur leur lieu de travail ou chez eux au cours d’opérations de contrôles migratoires effectuées parfois tard le soir par des agents de l’immigration et être resté en détention durant 10 à 30 jours https://www.haitilibre.com/article-29154-haiti-politiquel-ambassade-d-haiti-demande-aux-bahamas-de-cesser-d-emprisonner-les-haitiens.html 

La plupart des haïtiens déportés, ont indiqué qu’ils vivaient dans l’île d’Abaco https://www.haitilibre.com/article-28904-haiti-flash-apres-le-passage-de-dorian-les-haitiens-sans-papier-aux-bahamas-risquent-l-expulsion.html aux Bahamas et avoir été évacués après le passage de l’ouragan Dorian « Nous avons tout perdu aux Bahamas à cause de Dorian et maintenant ils nous ramènent en Haïti qu’allons nous faire ? » s’interroge l’un des déportés de retour en Haïti alors que le pays traverse une sévère crise socio-économique…

« Nous sommes préoccupés par ces rapatriements, car la situation en Haïti reste fragile », a expliqué Giuseppe Loprete, Chef de mission de l’OIM en Haïti rappelant que Dorian avait provoqué des destructions massives dans les îles de Grand Bahama, Eleuthera et Abaco où vivait des milliers d’haïtiens

L’ONM et l’OIM ont reçu 105 migrants haïtiens, rapatriés le 5 novembre dernier. L’OIM a aidés les haïtiens de retour en leur fournissant des frais de transport et des kits d’hygiène et commencera bientôt à fournir un soutien médical et psychosocial aux migrants dont plusieurs sont traumatisés après ce qu’ils ont vécu aux Bahamas.

Selon les autorités des Bahamas, les rapatriements d’haïtiens sans papier et en situation migratoire irrégulière vont se poursuivre, confirmant leur intention de renvoyer tous les migrants en situation migratoire irrégulière de leur territoire quelque soit leur nationalité. 

L’OIM Haïti continuera de suivre ces retours en coordination avec l’OIM-Bahamas et l’ONM en Haïti afin de garantir la collecte d’informations précises sur les rapatriés et leur apporter un soutien adéquat.