Friday, July 10, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Accréditation des facultés de médecine : le MSPP s’y met

Dans le cadre du processus d’accréditation des institutions académiques de la santé, notamment les facultés de médecine, le ministère de…

By La Redaction , in ACTUALITÉS , at December 12, 2019

img

Dans le cadre du processus d’accréditation des institutions académiques de la santé, notamment les facultés de médecine, le ministère de la Santé publique et de la Population a présenté, ce mardi à l’hôtel Montana, un document normatif qui fait injonction à toutes les institutions de s’y mettre afin d’harmoniser la formation en Haïti.

L’échéance pour l’accréditation de nos facultés de médecine arrive à grands pas.  En 2023 si l’on ne s’y met pas, un médecin doté d’un diplôme d’une faculté de médecine haïtienne non accréditée ne pourra pas poursuivre des études médicales aux USA et au Canada, voire travailler dans ces pays-là. En vue de standardiser la formation en sciences de la santé en Haïti, le ministère de la Santé publique et de la Population a présenté ce mardi le document qui établit « le profil des compétences des professionnels en sciences de la santé ».

« Ce document jette les bases pour  un système de formation plus  performant et répond à de nombreux impératifs. Il représente une contribution du MSPP au processus d’accréditation des institutions académiques, notamment les facultés de médecine », a déclaré la ministre de la Santé, le Dr Marie Gréta Roy Clément, en présence des directeurs du conseil des doyens des facultés de médecine…

En Haïti, la préoccupation est d’orienter la planification des programmes de formation. Un alignement de nos différentes institutions de formation sur un code des compétences adaptées au profil épidémiologique du pays en répondant aux exigences internationales est un objectif important, selon les autorités sanitaires. Dans la même veine, la ministre de la Santé soutient qu’il est nécessaire de disposer de professionnels dotés des compétences requises pour effectuer les tâches complexes vitales selon les meilleures pratiques, plus rapides, de façon sécuritaire, ce sans aucun risque pour les patients.

« Une telle démarche permettra à la longue d’avoir sur le marché du travail des professionnels de niveau standard », a insisté la ministre démissionnaire, ajoutant qu’ « il  y a lieu de s’assurer que toutes les institutions de formation alimentent le  marché haïtien en professionnels de la santé compétents capables d’assurer une prise en charge adéquate des pathologies courantes.

Selon le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, il s’agit d’une étape majeure dans la régulation du secteur de la santé et pour la professionnalisation des personnels de santé. « Ce document va permettre, en effet, de disposer d’orientations claires pour l’élaboration des stratégies de gestion des ressources humaines et pour le développement des programmes de formation ainsi que la supervision formative du professionnel en santé », a fait comprendre Pierre Josué Agénor Cadet.

Le processus d’accréditation ne vise pas uniquement le respect des règlements internationaux, mais aussi l’établissement d’une nouvelle mission qui consiste à rétablir la confiance de la population dans une médecine capable de répondre à ses besoins.

Edrid St JUSTE source Le Nouvelliste