Sunday, July 12, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Concours de jingle pour la promotion de la fortification alimentaire en Haïti

Le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) en collaboration avec le projet RANFOSE lance, à l’occasion…

By Carel Pedre , in ACTUALITÉS CULTURE , at February 28, 2020 Tags:

img

Le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) en collaboration avec le projet RANFOSE lance, à l’occasion du 3ème anniversaire de la loi sur la fortification des aliments en micronutriments, un concours national de jingle  sur le thème de : « An n manje manje fòtifye nou genyen nan peyi a » en vue  de promouvoir les  produits fortifiés  haïtien. A cet effet, le MSPP  invite toutes les personnes intéressées, âgées de 15 à 24 ans, à soumettre, avant le 6 mars 2020, une proposition de jingle visant à : i) promouvoir les produits fortifiés, ii)  permettre à la population de comprendre leurs bienfaits et iii) inciter les consommateurs à en faire choix. 

Les jingles doivent être en créole, d’une durée comprise entre  de 45 à 50 secondes et envoyés sous format MP3 à l’adresse concoursdejingle@gmail.com. L’utilisation d’une musique originale, libre de droits d’auteurs est exigée et trois (3) gagnants seront récompensés le 9 avril 2020 à l’occasion de la journée nationale de la vitamine A.

Ce concours rentre dans le cadre d’une campagne de communication visant la promotion des aliments fortifiés en fer, acide folique, Vitamine A et Iode, dont nous disposons dans le pays,  pour prévenir et lutter contre les carences en micronutriments identifiées comme problème de santé publique par le Gouvernement Haïtien. Le MSPP a adopté, à travers sa politique nationale de nutrition[1], la fortification alimentaire comme l’une des stratégies pour lutter contre les carences en micronutriments. C’est ainsi que la loi sur la fortification alimentaire a été publiée il y a trois ans et le programme national de fortification alimentaire pour appuyer l’implémentation de la loi a été lancé en juillet 2017. Aujourd’hui les produits fortifiés concernés par la loi à savoir la farine, le sel et l’huile sont disponibles en Haïti avec la contribution de certaines entreprises du secteur privé.

Il importe de rappeler que   l’EMMUS-VI 2017 révèle que  22% des enfants de moins de cinq ans souffre de malnutrition chronique et 4% de malnutrition aigüe Parallèlement, 49% des femmes non enceintes en âge de procréer et 66% des enfants de 6 à 59 mois sont anémiques[2]. Une autre étude sur le zinc a révélé que 34,9% de la population haïtienne est exposée au risque de carence en zinc[3]. Ces carences entraînent une diminution du développement cognitif, des systèmes immunitaires affaiblis et une diminution de la productivité, parmi d’autres effets délétères.

Pour plus d’information, contacter : concoursdejingle@gmail.com. Tel :(509)28162098


[1]

MSPP, 2012. Prévention et lutte contre les carences en micronutriments, Politique Nationale de Nutrition, p36

[2]

Enquête Morbidité Mortalité et Utilisation des Services, 2016-2017

[3]

Wessells KR, Brown KH. Estimating the global prevalence of zinc deficiency: results…prevalence of stunting. PloS One 2012; 7: e50568.