Sunday, May 31, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Coronavirus: « Il est trop tôt de parler de l’impact de la maladie sur l’économie mondiale », selon un économiste

Sadais Jeannite, Économiste et Professeur à l’Université pense qu’il est trop tôt de parler de l’impact de la crise sur…

By Mag Haiti , in ACTUALITÉS Ayiti cache-nez cas suspect chloroquine Confinement contagieux Convid-19 Coronavirus courbature couvre-feu difficulté respiratoire docteur Economie épidémie Fake News fièvre Gouvernement grippe haiti Hôpital infirmière infodémie Infox isolement Jouthe Joseph Jovenel Moïse Kowonavirus lave men Maladie médecin Ministère de la santé MSPP Pandémie PNH quarantaine Réseaux Sociaux Roody Roodboy SPNH toux virus , at March 23, 2020

Sadais Jeannite, Économiste et Professeur à l’Université pense qu’il est trop tôt de parler de l’impact de la crise sur l’économie mondiale. « Nous sommes au milieu de la crise qui présage des perspectives inquiètes sur l’économie mondiale », a soutenu le spécialiste en développement du tourisme qui analysait les récentes mesures prises par la Banque de la République d’Haïti (BRH) en vue de contrer le fléau en propagation dans le monde.

Sur les ondes des radios D’S FM 104.7 et sur la Radio Top Haiti à l’émission hebdomadaire (samedi 8h-10 du matin) TOP HAITI en son édition du 21 mars 2020, l’Économiste évoque le moment présent du Coronavirus comme une Situation évolutive et changeante. Le moins qu’un économiste et observateur peut faire de son avis n’est que d’évaluer la situation.

Sadais Jeannite voit dans la panoplie de décisions prises par la BRH un desserrement des conditions financières. Ces mesures auraient de son point de vue en tant qu’économiste la vertu de pallier à la rareté de liquidité pour les entreprises en facilitant l’accès au crédit à celles-ci.

Des entreprises dont celles évoluant dans le tourisme sont à présent à zéro revenu informe l’économiste Sadais Jeannite. Par rapport au risque de tomber en panne sèche, par ces mesures la BRH entend leur offrir la possibilité d’avoir un fonds de roulement leur permettant de fonctionner. « En mettant disponible cette opportunité aux banques commerciales qui vont avoir plus de liquidité pour donner du crédit aux entreprises rien ne dit que ces dernières vont les prendre en raison de l’inquiétude de la reprise de l’économie », analyse le Professeur Jeannite.

Sadais Jeannite a souligné la crise de confiance entre les Banques commerciales  et les opérateurs de l’économie réelle en Haïti. En admettant que ces décisions  sont celles prises par toutes les banques centrales à travers le monde, il dit d’attendre ce que cela portera dans l’économie nationale dans les jours à venir.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/c/maghaiti?sub_confirmation=1&gl=CO&hl=es-419

© Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2019

The post Coronavirus: « Il est trop tôt de parler de l’impact de la maladie sur l’économie mondiale », selon un économiste appeared first on Mag Haiti.