Saturday, December 14, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Crise électorale en République Dominicaine : Fernandez appelle ses partisans à manifester pour exiger l’annulation des primaires

Fernandez a aussi décidé de faire appel à des observateurs internationaux et aux diplomates étrangers en poste à Santo-Domingo L’ancien…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS INTERNATIONALS , at October 7, 2019 Tags: , ,

Fernandez a aussi décidé de faire appel à des observateurs internationaux et aux diplomates étrangers en poste à Santo-Domingo

L’ancien président dominicain Leonel Fernández a appelé lundi ses partisans à manifester mardi matin afin d’exiger l’annulation des primaires du Parti de la libération dominicaine (PLD), dont il ne reconnaît pas les résultats, a rapporté la presse locale.

La manifestation, qui sera « pacifique », selon le camp Fernandez, a été convoquée devant le siege due la Junte électorale centrale (JEC) à Santo-Domingo, a annoncé sur Twitter le porte-parole de Fernandez, Rafael Núñez.

L’ancien président a lui-même annoncé, dimanche, son intention de prendre une série de mesures visant à « défendre la volonté populaire », estimant qu’une fraude avait été commise lors de la primaire dimanche, à la suite de laquelle il avait été devancé par le candidat Gonzalo Castillo.

« Après avoir rencontré mon équipe politique, nous avons décidé demain de mener une série d’actions pour défendre la volonté populaire, qui débutent par la convocation d’observateurs internationaux et du corps diplomatique accrédité dans le pays. La Force du peuple prévaudra », a déclaré Fernández. sur son compte Twitter.

Le candidat Gonzalo Castillo, soutenu par le président dominicain Danilo Medina, a remporté les primaires officielles devant l’ex-président Fernández par une marge très étroite d’environ 26 690 voix, alors que Fernandez est ouvertement appuyé par la Vice-présidente du pays.

Suite au dépouillement des scrutins réalisé dans 7 372 bureaux de vote, Castillo, un homme d’affaires âgé de 58 ans, a obtenu 911 923 voix, soit 48,72% du total, tandis que 885 233 voix, soit 47,29%, sont allées à l’ancien chef d’état Leonel Fernandez.

Dès l’annonce des résultats, Fernández a déclaré que les données avaient été « falsifiées » à travers la manipulation du logiciel installé dans les machines à voter, utilisées pour la première fois en République dominicaine.

Comme l’a annoncé l’ancien procureur général Radhamés Jiménez, membre de l’équipe politique de Leonel, l’ex-président prononcera aujourd’hui un nouveau discours.