Wednesday, February 26, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Dr Bobb Rousseau écrit au député Hyppolite concernant les actes de violation de droits humains des Léogânais

Monsieur le Député, Nous sommes deux militants d’idéologies politiques différentes, mais la situation oblige que nous nous entendons autour du…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS SOCIETÉS , at December 17, 2019

Monsieur le Député,

Nous sommes deux militants d’idéologies politiques différentes, mais la situation oblige que nous nous entendons autour du tableau de la démocratie pour dire non aux actes de violations de droits humains qui s’imposent dans la communauté. Ces actes affectent déjà votre réputation et plongent la cité dans la division.    

Le monde occidental ne juge pas un leader sur la façon dont il développe son pays, mais sur la façon dont il contribue au respect des droits humains. A cet avis, sans vouloir vous placer dans le panorama de ces grands leaders, nous citons Mouammar Kadhafi, Saddam Hussein et Fidel Castro qui ont tous achevé tant de projets sociaux qui ont abouti à l’autosuffisance de leur peuple respectif.

Toutefois, pour le monde diplomatique, ils étaient des vulgaires prédateurs de droits fondamentaux. Aussi durable leurs projets sociaux étaient, leurs constantes violations de la liberté individuelle au regard de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, leurs œuvres n’ont aucune place dans les annales de la prospérité. Ils ne sont pas vénérés comme des héros, ils sont toujours remémorés en führers, dictateurs, despotes, tyrans, autocrates.

Vos exactions, cher Député, ne sont pas différentes de ces leaders-là. Ainsi le monde occidental ne vous jugera pas pour les routes que vous avez construites et les services publics que vous avez inaugurés, mais il vous jugera sur chaque acte illégal et chaque opération arbitraire que vous avez commis ou avez permis d’être commis, commis, commis et commis…….. Il est un secret de polichinelle que depuis votre victoire, vous êtes l’autorité omnipuissante de nomination et de révocation dans toute la région des palmes, ce qui vous permet, semblerait-il, d’instrumentaliser la justice.

Nous, les Léogânais, sommes conscients du travail que vous effectuez pour Léogâne, particulièrement dans les domaines de la décentralisation et d’infrastructures routières liant le centre-ville avec les sections communales, notamment la construction des routes de Ca-Ira et Coloniale ainsi que celle du Boulevard de Darbonne.

Depuis après l’ère duvaliériste durant laquelle la commune a bénéficié de la construction d’un lycée, d’une usine, d’un parc sportif et d’autres réalisations importantes, nous sommes conscients, mais nous ne vous félicitions pas, car vous ne faites que votre travail et que vous n’avez pu poser ces actes qu’à cause de votre proximité avec le Chef de l’Etat.

Vous êtes en train de réussir là où vos prédécesseurs n’ont pas même commencé, mais nous vous informons avec véhémence que vos actions risquent de ne pas recevoir les louanges qu’elles méritent à cause de votre politique de polarisation qui offre un environnement favorable à l’insécurité et aux violations des droits fondamentaux des Léogânais.

Pendant que vous achevez toutes ces actions sociales, les Léogânais, ont peur de vous, ils ont peur de vos supporteurs et au lieu de calmer la tension, vous les muselez en agissant en bourreau, en juge, en accusateur, en exécuteur, vous violez incessamment leurs droits d’association ou leurs droits de réclamer le changement du système dont votre parti en est l’héritier par excellence.

Nous ne passerons pas quatre chemins pour vous dire clairement que vous avez ordonné l’arrestation de Patrick César qui critique toujours votre politique dénonçant les dérives du pouvoir local.  En dépit de vos réalisations, l’arrestation et l’emprisonnement de Patrick César font figure d’actions phares de votre législature et votre nom restera gravé sur la liste des prédateurs de droits humains.

Monsieur le Député, vous avez encore l’opportunité de vous élever au rang d’un homme d’état moderne. Il est impératif que Patrick César rejoigne sa famille et que cessent les persécutions et les menaces graves contre votre adversaires politiques.

D’Haiti Borno

Bobb Rousseau
Bobb RJJF Rousseau, PhD

Public Policy and Administration
Diaspora UniversiteThe Blog of Bobb RJJF Rousseau