Tuesday, November 19, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Fête patronale Ste-Anne: le R.P. Didy Horace « exhorte la population à s’organiser contre un système empoisonnant le progrès d’Haïti »

C’est presqu’un cri d’appel à la révolte qu’a lancé vendredi le curé de la Paroisse de la Notre Dame de…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS LOCALES , at July 27, 2019

C’est presqu’un cri d’appel à la révolte qu’a lancé vendredi le curé de la Paroisse de la Notre Dame de l’Assomption de Ganthier pour réveiller la conscience endormie des haitiens se comportant comme des agneaux immolés

La classe politique, le secteur privé, les élus, la gouvernance politique, la famille… tout un système battu en brèche par le révérend père Didy Horace lors d’une homélie tranchante prononcée à l’occasion de la patronale Sainte-Anne et Saint Joachim dans le quartier Morne À Tuff, Port-au-Prince.

« LES PLUS HAUTS FONCTIONNAIRES DE L’ÉTAT NORMALISENT LE VOL... »R.P. HORACE

Au matin du vendredi, dans l’entourage de la paroisse Sainte-Anne à Morne À Tuff, pèlerins, fidèles catholiques, de mendiants, adeptes du vaudou, curieux se bousculent pour se faire une place à l’intérieur du temple. Dans l’intervalle, des icônes dédiés à la Vierge Marie, des cierges, des rosaires, des litanies à la Sainte Vierge exposés par des commerçants inondaient l’entrée de l’Église.

La messe traditionnelle dédiée à célébration de la fête de la Vierge Marie désignée sous le vocable Sainte-Anne et Saint Joachim attire la grande foule. Dans son homélie, le curé de la paroisse Notre Dame de l’Assomption de Ganthier appelle la population à s’organiser contre un système, dit-il, qui empoisonne le progrès d’Haïti.

« L’heure est à la révolte« , crie le Révérend

‘’Les valeurs morales, patriotiques se détériorent. Les plus hauts fonctionnaires de l’État normalisent le vol. Les quartiers populaires sont en proie à la violence des gangs, la faim terrasse les familles, la corruption s’est érigée en système, l’écologie s’est effondrée, le banditisme d’État est à son comble, le chômage se généralise. L’heure est à la révolte, l’heure est au soulèvement populaire’’, crie le révérend Didy Horace.

Les élus appelés à s’auto-évaluer

Sous les regards fuyant d’autorités locales dont l’édile démissionnaire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné, le député de la 3ème Circonscription de Port-au-Prince, Printemps Bélizaire, le général retraité Hérard Abraham, le célébrant principal a brisé l’omerta pour s’adresser aux décideurs politiques, aux tenants de cette gouvernance éhontée.

HAÏTI FAIT FACE À UN EFFONDREMENT SOCIAL HAÏTIEN SANS PRÉCÈDENT

’Nous sommes face à un effondrement social haïtien sans précèdent. Un candidat à la Présidence ayant été chassé d’un carnaval étranger a été élu à la plus magistrature suprême de l’État. Le pouvoir législatif est décrié, l’Exécutif est vilipendé, le judicaire est à la botte du pouvoir Exécutif. Avant les élections, les élus doivent s’en rendre compte qu’ils ont échoué dans leur mission, Qu’ont-ils fait de leur mandant ?’’, s’interroge le prêtre Didy Horace.

Au terme de la cérémonie eucharistique, des fidèles interrogés par Rezo Nòdwès, ont salué le sermon de l’homme à la soutane. Ils espèrent que le message du curé franchisse les simples perrons de l’Église, pour se matérialiser dans le réel.