Loading...
You are here:  Home  >  ACTUALITÉS  >  Current Article

Gabriela Clesca Vallejo, Miss Univers Haïti 2019

By   /  July 21, 2019  /  No Comments

    Print       Email
Gabriela Clesca Vallejo

Gabriela Clesca Vallejo

La Miss Univers Haïti 2019 est Gabriela Clesca Vallejo. Pour la jeune femme de 25 ans aux multiples origines, ce sont ses efforts et sa persévérance qui ont payé. Toujours selon elle, ce couronnement lui ouvre la voie sur d’autres étapes dans son chantier de bien représenter Haïti où qu’elle aille.

C’est une Gabriela qui ne pouvait point retenir ses larmes au moment où l’on déposait la couronne sur sa tête le 18 juillet au NH El Rancho qui est devient la nouvelle miss Univers Haïti 2019. La demoiselle, qui portait une robe de soirée de Méjeanne Couture, confie avec émotion dans la foulée du sacre :  « Je suis vraiment émue, ce sont les fruits de mes efforts et de ma persévérance qui finissent par payer. »

En effet, de la persévérance, la jeune femme peut se targuer d’en avoir à revendre quand on pense que la vague de dénigrement à son encontre a commencé depuis le dévoilement des 13 finalistes au début du mois de juin à Villa Thérèse. On se rappelle que déjà dans la salle certains grommelaient contre sa présence dans la liste.

Au cours de leur visite à Ticket Magazine le 25 juin, la candidate probablement la plus maltraitée sur les réseaux a confié ne pas comprendre qu’on puisse l’attaquer sur ses origines. « Je suis née en Haïti et j’y ai vécu jusqu’ à mes 15 ans. J’ai comme père un Haïtiano-Congolais une mère dominicaine. Je ne vois pas pourquoi je ne devais pas assumer le fait d’être le fruit d’un grand mélange », explique celle qui avance que c’est d’ailleurs ce qui la rend spéciale.

Gabriela confie en outre le jour de la finale que Miss Haïti 2019 est de loin l’une des expériences les plus difficiles qu’elle a dû faire de toute sa vie. « Je ne pensais pas en venant ici que je ferais face à autant de difficultés, qu’on m’accuserait de ne pas être “assez haïtienne”. J’ai donc appris ma leçon et je regarde vers l’avant », dit-elle. Les réseaux sociaux ont bien changé Gabriela. Elle ajoute qu’au fort de la vague, elle a compris qu’elle n’avait pas à se prouver mais plutôt à se réaffirmer comme étant bel et bien une fille du terroir.

Mademoiselle est mannequin professionnel. Elle a obtenu un baccalauréat en droit civil et développement international. Elle a enseigné la danse folklorique au Canada, notamment aux jeunes de la diaspora. Sa sensibilité par rapport aux conditions de la femme dont elle a fait état lors de sa visite à Ticket a été perceptible dans sa réponse lors de la finale en rapport à une question sur les mères qui abandonnent leurs bébés sur la voie publique. La candidate aa suggéré qu’on renforce l’éducation des femmes sur leur sexualité afin qu’elles choisissent quand donner la vie ou pas.

« Cette couronne, dit Gabriela, lui ouvre la voie vers d’autres étapes dans son chantier de bien représenter Haïti où qu’elle aille. » La Miss Univers Haïti a tenu à laisser un petit message aux jeunes femmes haïtiennes que nous publions in extenso en guise de chute : « Je vous encourage à continuer à rêver. J’aurais pu être ailleurs mais j’ai décidé d’être ici. Ne laissez pas les difficultés vous troubler. Ne laissez pas aux autres le pouvoir de vous faire croire que vous n’êtes pas capables de concrétiser vos projets. Croyez en vous et allez de l’avant ! »

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Mort en direct, 1 mort, 2 blessés graves

Read More →