Friday, July 10, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Grève des magistrats: une rencontre avortée à cause de l’absence du CSPJ

Grève des magistrats: une rencontre prévue avec les protagonistes n’a pa eu lieu à cause de l’absence du CSPJ. En…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 19, 2020 Tags: , , , , ,

img

Grève des magistrats: une rencontre prévue avec les protagonistes n’a pa eu lieu à cause de l’absence du CSPJ.

En vue d’un dénouement de la crise qui paralyse le secteur judiciaire haïtien depuis plus d’une semaine marquée notamment par la grève des magistrats, une rencontre de travail devait se tenir le mercredi 17 juin à la salle de conférence du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF). Celle-ci a été renvoyée à la suite du constat par les associations de magistrats, de l’absence des représentants du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire à cette réunion.

Pour participer à cette rencontre organisée sur demande du Palais National dont l’objectif était de trouver ensemble une solution à la crise, le ministre de la justice, Lucmane Delille était présent ainsi que les juges Jean Wilner MORIN de l’ANAMAH, Michel DALEXY l’AJUPHA, Wando SAINT VILLIER de l’APM, IKENSON ÉDUMÉ de la RENAMAH, et le ministre Michel Boivert accompagné de son chef de Cabinet.

Le President de l’ANAMAH, Jean Wilner MORIN ayant constaté l’absence des représentants du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire a déclaré que des pourparlers sérieux visant la satisfaction des principales révendications des Juges et la suspension de la grève ne peuvent être organisés sans le CSPJ.

“Ç’aurait été un plaisir de débattre autour de cette table des problèmes sérieux que confrontent la Magistrature notamment du renouvellement des mandats, de l’état de délabrement physique des Tribunaux de paix, de la problématique du budget mais ce format de discussion ne satisfait guère notre attente le CSPJ étant absent”,a insisté le président de l’APM, Wando Saint Villier.

Les juges ont ainsi insisté sur la nécessité de planifier une autre réunion. À cette rencontre, ils ont exigé à ce que le CSPJ soit présent pour que les discussions puissent avancer.

Malgré tout, le MJSP a demandé aux Présidents des Associations d’agir pour que soit établi un couloir humanitaire d’assouplissement de la grêve. Le Juge Morin a garantit au ministre qu’il va s’entretenir avec les différentes associations de magistrats sur cette demande et le tiendra informer de la décision à sortir.

A lire aussi: