Loading...
You are here:  Home  >  ACTUALITÉS  >  Current Article

Haïti – Chili : L’Ambassadeur chilien tente de rassurer sur les déportations massives d’haïtiens

By   /  July 13, 2019  /  No Comments

    Print       Email

La première phase du programme de régularisation des étrangers en situation migratoire irrégulière sur le territoire chilien, débutée le 23 juillet 2018 est entrée depuis mai 2019, dans sa deuxième et dernière phase, visant à inciter tous les étrangers qui ne sont pas encore en règle, à finaliser leur dossier pour régulariser leur situation avant le 22 juillet 2019 pour éviter la déportation, ce qui concerne près de 16,000 compatriotes inscrit selon Alvaro Bellolio le Ministre des Affaires étrangères, compatriote qui attendent depuis des mois des documents requis d’Haïti, en particulier un certificat de bonne vie et mœurs

Préoccupé par le sort des haïtiens inscrits sur le registre du gouvernement chilien et dont les dossiers sont incomplets, et tous les haïtiens qui ne sont pas inscrit dans ce programme, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a rencontré l’Ambassadeur du Chili accrédité en Haïti, Patricio Utreras, pour connaitre ce qu’il adviendra de bon nombre de compatriote au Chili qui n’auront pas réussi à régulariser leurs dossiers passé le 22 juillet 2019.

« Nous sommes dans la phase finale de la régularisation. Le plus important, c’est de prendre un rendez- vous en ligne https://reservahora.extranjeria.gob.cl/ingreso. Dès que le rendez-vous est pris, le migrant sera en attente, ce qui veut dire qu’il est en phase de terminer le processus. Toutefois après le 22 juillet 2019, si le migrant se trouve en irrégularité administrative, des mesures seront appliquées selon la particularité de chaque cas, » confirme l’ambassadeur chilien

Concernant la déportation massive des ressortissants haïtiens, l’Ambassadeur mexicain a déclaré diplomatiquement que cela ne semblait pas être envisagé par le Gouvernement chilien et que la déportation s’appliquera seulement en cas de mesure extrême. Selon l’Ambassade du Chili, plus de 200,000 Haïtiens vivraient actuellement au Chili. Bon nombre étant entrés sur le territoire avec un visa touriste d’une durée de 90 jours au maximum et sont donc en situation irrégulière.

Toutefois, l’Ambassadeur en Haïti, passe sous silence la déclaration des autorités migratoires du Chili qui ont annoncé qu’elles auront recours à des mesures d’expulsion forcée du territoire chilien de toutes les personnes qui ne seront pas en règle après le 22 juillet 2019. L’annonce confirmée par Rodrigo Ubilla, le Ministre de l’Intérieur, qui a affirmé qu’il appliquera strictement la mesure de déportation à tous les migrants en situation migratoire irrégulière sur le sol chilien.

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Certificat de police: Saviez-vous que la DCPJ s’informe auprès de 194 pays ?

Read More →