Loading...
You are here:  Home  >  ACTUALITÉS  >  Current Article

Haïti – Politique : Intervention du Chancelier Edmond au Conseil de Sécurité de l’ONU

By   /  July 20, 2019  /  No Comments

    Print       Email

Jeudi 18 juillet, le Conseil de sécurité des Nations-Unies a tenu un débat sur « le renforcement des partenariats facilitant le déroulement des transitions dirigées par les pays », au cours duquel les participants ont été invités à répondre plusieurs questions, dont notamment « Quels sont les principaux enseignements des précédentes transitions qui pourraient être mis à profit pour pérenniser la paix lors des prochaines transitions? »

Lors de son intervention le Chancelier haïtien Bocchit Edmond a déclaré « il faut poursuivre la réflexion sur les principales exigences de la Paix durable, en tenant compte de la situation particulière de chaque pays. Ces discussions doivent être axées […] sur la prise en compte des problèmes réels des pays, des besoins essentiels des populations et des priorités fixées par les autorités nationales. D’où la nécessité d’un effort particulier de cohérence, de renforcement de partenariats, de création de nouveaux partenariats et de coordination à tous les niveaux, en vue de faire renaître la confiance et de maximiser les possibilités de développement à long terme. »

Saluant les efforts de l’ONU en faveur de la consolidation et de la pérennisation de la Paix, le Chancelier Edmond a souligné que la situation d’Haïti doit être bien comprise soulignant « Vous conviendrez avec moi que mon pays n’est pas sorti d’une situation de conflit armé » avant de rappeler que depuis 2004, la Minustah a évolué vers la Minujusth qui, à compter du 16 octobre, sera remplacée par le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) . Ce qui selon Edmond est une reconnaissance des efforts déployés par les autorités haïtiennes, avec l’appui des missions de l’ONU. Le Ministre a fait état de progrès indéniables comme le renforcement des capacités de la Police nationale, ou encore dans les domaines des Droits de l’homme, de la justice, de la démocratie et de l’État de droit. « Cependant beaucoup reste à faire », a reconnu le Ministre qui a pris note des principales tâches assignées au BINUH.

Pour le Ministre, la présence du BINUH doit tendre à appuyer les efforts des autorités nationales et les initiatives de la société civile pour s’attaquer aux causes profondes de la méfiance, de l’insécurité et de l’instabilité qui constituent « à coup sûr » des freins au développement à long terme du pays. « Les missions de l’ONU doivent être à la hauteur des principales urgences auxquelles font face les pays », et dans le cas d’Haïti, le Ministre a cité les urgences sécuritaires, alimentaires, environnementales et humanitaires y compris le choléra.

Enfin le Chancelier Edmond a insisté sur l’importance d’un financement inconditionnel et soutenu des efforts de développement à long terme ainsi que sur la nécessité d’un dialogue soutenu entre le Conseil de sécurité et les autres organes des Nations Unies, « afin que la présence onusienne dans un pays comme Haïti soit intégrée, équilibrée et synergique. »

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Le Port International du Cap Haïtien a rejoint le système Octopi TOS

Read More →