Thursday, December 12, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Intégration des femmes dans l’armée : une révolution, estiment les responsables

Près de la moitié des officiers diplômés et 50 soldats de ligne (20%) sont des femmes. Certaines d’entre elles ont…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS LOCALES POLITIQUES , at August 15, 2019 Tags: ,

Près de la moitié des officiers diplômés et 50 soldats de ligne (20%) sont des femmes. Certaines d’entre elles ont terminé lauréates de leur promotion. Ces statistiques ont été soulignées à l’encre forte par le haut état-major et par le ministre de la Défense. Elles ont constitué un peloton à part et défilé sous les applaudissements du public. La parade militaire qu’elles ont exécutée a suscité l’admiration de plus d’un.

« Nous sommes très heureux de recevoir des femmes médecin, ingénieur, agronome et soldats dans la nouvelle force de défense du pays. Elles représentent le visage d’une armée en complète mutation», a déclaré le président de la République qui a remobilisé les FAD’H en 2017. Le chef de l’État les a invitées ainsi que les autres à accepter avec abnégation et courage les risques du métier car être militaire est un sacerdoce.

Dans son discours, le ministre de la Défense Enold Joseph a assuré que cette armée mettra l’accent entre autres sur les droits de l’homme, l’équité de genre et le support en cas de désastre. Il dit exorter le « peloton Marie Jeanne à se montrer exemplaire car c’est la première fois que l’armée d’Haïti accueille officiellement des femmes comme soldats de ligne.» L’objectif fixé dans cette nouvelle armée est de 50% de femmes, a-t-il confié.

Le ministre de la Défense, qui s’est dit fier de ces femmes officiers-cadres, a indiqué que « l’armée d’Haïti a longtemps contenu des femmes dans les tâches administratives et techniques ». « C’est avec vous que l’ère de la parité et l’équité de genre fait son entrée dans cette prestigieuse institution. Je suis confiant, que par votre exemple, nombreuses sont celles qui rejoindront notre prochain contingent de 300 nouveaux soldats qui sera recruté sous peu », s’est-il réjoui.

Pour Enold Joseph, qui n’a cessé de parler de cette nouvelle armée, le rétablissement de l’institution n’est pas un retour à l’ordre militaire ancien. Mais il s’agit, selon lui, de l’établissement d’une force armée avec une vision nouvelle et de nouvelles missions d’accompagnement de la population dans une approche dissuasive basée sur la défense civile.

Le lieutenant général Jodel Lessage, qui reconnait que ces jeunes sont inexpérimentés, mais dynamiques et dévoués, leur a prodigué des conseils en lien avec leur nouvelle attribution. « Votre mission consiste à vous mettre au service de la population. Pour bien servir la population, nous avons besoin de ces cadres ( les femmes officiers sont des médecins, ingénieurs et agronomes) à qui nous souhaitons la bienvenue solennellement. Leur présence est indispensable pour remembrer notre service de génie, de santé et notre corps d’agronomes ».