Wednesday, November 13, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


JetBlue maîtrise le ciel d’Haïti, American Airlines s’éclipse

  La ligne aérienne JetBlue relie actuellement plus de villes américaines à Port-au-Prince que toute autre compagnie aérienne. Avec des…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS LOCALES , at August 15, 2019 Tags: , ,

 

La ligne aérienne JetBlue relie actuellement plus de villes américaines à Port-au-Prince que toute autre compagnie aérienne. Avec des vols sans escale entre Port-au-Prince (PAP) et l’aéroport international John F. Kennedy (JFK), l’aéroport international de Fort Lauderdale-Hollywood (FLL), l’aéroport international de Boston Logan (BOS) et l’aéroport international d’Orlando (MCO), la compagnie bleue est le maitre incontesté du ciel d’Haïti.

Durant tout l’été, jusqu’au 31 août 2019 précisément, JetBlue propose à ses passagers 7 vols 4 fois par semaine et 6 vols par jour, soit plus que toute autre compagnie aérienne desservant actuellement Haïti et le reste du monde.

Les horaires d’été des vols de JetBlue vers Port-au-Prince, assurés par des appareils A320, A321 et Embraer 190,  sont ainsi répartis : 3 vols quotidiens entre PAP et Fort Lauderdale ; 2 vols quotidiens entre New York JFK et PAP ; un vol quotidien entre Orlando et PAP ; et enfin 4 vols hebdomadaires (les lundis, mercredis, vendredis et samedis) entre la liaison Boston – PAP.

La compagnie aérienne, basée à New York, s’est même payé le luxe durant la période estivale de mettre des sièges supplémentaires à disposition de ses passagers pour les vols entre l’aéroport international Toussaint Louverture (PAP) de Port-au-Prince et l’aéroport international John F. Kennedy (JFK) de New York, avait informé un communiqué de la compagnie publié en date du 4 juin 2019.

« JetBlue est devenu la plus grosse ligne aérienne en Haïti représentant presque le double de ce qu’était American Airlines par le passé, avec 7 vols par jour en moyenne », a déclaré au Nouvelliste une source évoluant dans le secteur voyage en Haïti.

American Airlines entre-temps a du plomb dans l’aile

À compter du 20 août, et ce jusqu’au 2 novembre prochain, le transporteur American Airlines (AA) réduit son service quotidien vers Haïti au strict minimum avec un seul vol direct en partance de Miami à destination de Port-au-Prince, a indiqué un article du Miami Herald.

Avec cette nouvelle disposition, le vol quotidien d’American partira de l’aéroport international de Miami à 2h39 p.m. et atterrira à l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince à 4h46 p.m. Le vol à destination de Miami partira lui à 5h46 et arrivera à 8 heures du soir.

La réduction du nombre de vols quotidiens de deux à un est due aux annulations d’environ 115 vols quotidiens d’American Airlines en raison de l’immobilisation des Boeing 737 Max, a déclaré la porte-parole d’American Airlines, Martha Pantin, citée par le journal floridien.

Depuis des lustres, American est le principal acteur du secteur voyage en Haïti. En effet, la compagnie dispose de sa propre salle de départ au deuxième étage de l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince et occupe six guichets d’enregistrement, contre quatre pour JetBlue.

Mais, ce confort n’est qu’un trompe-l’œil si l’on en croit notre source qui estime qu’« à Port-au-Prince, AA a été détrôné par JetBlue ».

Avant l’échéance du 20 août prochain, American propose deux options au départ de l’aéroport international de Miami pour se rendre à Port-au-Prince. Il s’agit du vol de 6h01 a.m. et de  celui de 10h51 a.m.

C’est la deuxième fois en un an qu’American annonce une réduction de ses services en Haïti, fait remarquer le Miami Herald, rappelant qu’en août dernier, la compagnie avait communiqué sa décision de ne plus desservir Port-au-Prince depuis l’aéroport international Fort Lauderdale-Hollywood ou encore l’aéroport international John F. Kennedy de New York.

Pour un propriétaire d’agence de voyages de la place, qui a parlé au journal sous le couvert de l’anonymat, « AA a changé de politique tout simplement. Avant, il fallait avoir le plus grand nombre d’avions (de vols) sur Port-au-Prince. Maintenant, il faut que les vols soient rentabilisés avant toute chose ». Ce dernier évoque une politique de stabilisation du marché pour expliquer la décision du transporteur de Dallas.

Si American Airlines continue d’assurer son vol quotidien à destination de Cap-Haïtien, il n’en est pas de même pour Spirit Airlines qui, le 18 juin dernier,  a effectué son dernier vol de Fort Lauderdale à destination de la deuxième ville du pays. « Nous n’avons pas déterminé de date de reprise », a déclaré au Miami Herald le porte-parole de la compagnie « low-cost », Derek Dombrowski, évoquant des troubles sociopolitiques et des problèmes opérationnels à l’origine de cette décision de Spirit.

Source: Le Nouvelliste