Loading...
You are here:  Home  >  ACTUALITÉS  >  Current Article

La CEPALC prévoit un taux de croissance de 0.9% pour Haïti en 2019

By   /  September 3, 2019  /  No Comments

    Print       Email
Le rapport de la Commission Économique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (CEPALC) une commission régional de l’ONU n’est pas très optimiste sur la croissance de la région Caraïbe Amérique Latine et s’attend en 2019 que la croissance économique continue de s’afficher à la baisse principalement en raison des d’un ralentissement de l’économie mondiale, qui s’est traduit par une conjoncture internationale défavorable pour la région.

« La région est confrontée à un contexte externe caractérisé par une plus grande incertitude et une complexité croissante : moins de dynamisme de la part de l’activité économique mondiale et du commerce mondial ; une plus grande volatilité et fragilité financière ; une remise en cause du système multilatéral et une augmentation des tensions géopolitiques », a indiqué la Secrétaire exécutive de la CEPALC, Alicia Bárcena, lors de la présentation du rapport à Santiago, au Chili.

La faible croissance dans la plupart des pays est due au manque de dynamisme des investissements et exportations et à une baisse des dépenses publiques et de la consommation privée.

Cette étude du CEPALC souligne l’importance d’élargir la marge de manœuvre budgétaire qui a été limitée par l’insuffisance des niveaux de revenus pour couvrir les dépenses, ce qui se traduit par des déficits et une augmentation de la dette ces dernières années. De plus, les effets de la volatilité croissante des devises et de la dépréciation croissante limiteront la capacité des banques centrales de la région à renforcer leurs politiques de stimulation de la demande globale, en plus du fait que les conditions structurelles accentuent la vulnérabilité extérieure et ne contribuent pas à stimuler la croissance.

En matière d’investissement et de productivité, la Commission régionale de l’ONU juge impératif d’accroître la participation des secteurs à forte intensité de savoir à la structure productive grâce à un rôle plus actif des investissements publics et privés. La CEPALC appelle également à réorienter les investissements vers des secteurs plus dynamiques et adopter des politiques de relance qui ont un impact en termes d’innovation, d’apprentissage et d’emplois de qualité.

Selon le rapport, la croissance pour la région Amérique Latine et Caraïbes en 2019 est estimé à 0,5% à peine plus de la moitié du taux de croissance enregistré en 2018 qui s’établissait à 0,9%.

Pour Haïti, la Commission Régionale de l’ONU se montre un peu plus optimiste et prévoit 0,9 % de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) contre 0,4% estimé en juin dernier par la Banque Mondial.

Alors que 3 pays vont ont enregistrer des croissances négatives en 2019 : Nicaragua (-5%), Venezuela (-23%) et l’Argentine (-1,8%), la République Dominicaine, une fois encore devrait avoir la croissance la plus forte de toute la région Amérique latine et Caraïbe et atteindre 5,5%

Prévisions des taux de croissance de la zone en 2019

1 – République dominicaine : 5,5%
2 – Panama : 4,9 %
3 – Bolivie : 4.0%
4 – Honduras : 3,5%
5 – Pérou : 3,2%
6 – Colombie 3,1%
7 – Guatemala : 2,9%
8 – Chili : 2,8%
9 – El Salvador : 2,3%
10 – Costa Rica : 2,5%
11 – Paraguay : 1,6%
12 – Mexique : 1,0%
13 – Haïti : 0,9%
14 – Brésil : 0,8%
15 – Cuba 0,5%
16 – Uruguay : 0.3%
17 – Venezuela : -23,0%
18 – Equateur 0,2%
19 – Argentine : -1.8%
20 – Nicaragua : -5.0%

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

L’ONA accueille une vingtaine de Maires assurés volontaires

Read More →