Wednesday, April 8, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


La Cour Suprême du Chili interdit aux policiers d’utiliser des substances chimiques « dlo graté/gaz lacrymos » lors des manifestations anti-gouvernementales

La Cour Suprême de Justice au Chili (Cour de Cassation en Haïti) a ordonné aux carabiniers [policiers] de suspendre l’utilisation…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS SOCIETÉS , at December 27, 2019

La Cour Suprême de Justice au Chili (Cour de Cassation en Haïti) a ordonné aux carabiniers [policiers] de suspendre l’utilisation de substances chimiques [dlo graté et gaz lacrymogènes utilisés à profusion par la Police d’Haïti] lors des manifestations antigouvernementales dans la région de Biobío, jusqu’à ce qu’elle dispose d’un manuel de procédure approuvé par les autorités sanitaires.

Jeudi 26 décembre 2019 ((rezonodwes.com))– La Seconde Chambre de la plus haute cour a confirmé une décision de la Cour d’appel de Concepción, après que le Commissariat de Police de BioBío eut fait appel de la décision judiciaire.

Dans cette décision, la Cour Suprême a ordonné aux forces de police de BioBío « de s’abstenir d’utiliser des substances chimiques « dlo graté en Haïti » pour rétablir l’ordre public, tant qu’elle ne dispose pas d’une procédure prédéterminée et approuvée par l’autorité de santé publique compétente ».

La décision judiciaire de la Cour d’appel inclut la ville de Concepción, la province d’Arauco et Biobío.

Composés de l’eau

Un rapport du Movimiento Salud en Resistencia, publié à la mi-décembre, a révélé que l’eau contenue dans les camions-citernes utilisée par la police pour expulser les manifestations anti-gouvernementales contenait de la soude caustique et des composés caractéristiques du gaz poivré.