Sunday, April 5, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


La gastronomie haïtienne en quête de reconnaissance et d’innovation

La gastronomie haïtienne est riche. Elle plaît à plus d’un et fait saliver les plus grands gourmets. Qu’en est-il de…

By Mag Haiti , in ACTUALITÉS LOCALES , at November 28, 2019


La gastronomie haïtienne est riche. Elle plaît à plus d’un et fait saliver les plus grands gourmets. Qu’en est-il de sa valeur à l’échelle mondiale ? De sa répresentation ? À ce sujet, deux apprenants de l’art culinaire, Daphcar Clovil et Gérard Sainvil, ont intervenu à l’émission Top Haïti diffusée sur les ondes de la Radio D’S FM le samedi 23 novembre 2019.

« On a une cuisine très convoitée» , dit fièrement Gérard Sainvil. Mais cela n’empêche pas aux haïtiens d’aller voir ailleurs et même préfèrer d’autres cuisines à la nôtre. Certes, nombre de chefs reconnaissent que la cuisine haïtienne manque de raffinement. Et la plupart du temps, la présentation des plats laisse à désirer. Mais la question reste entière : avons-nous vraiment une cuisine typiquement locale ?

Gérard Sainvil

Étudiant finissant à une école hôtelière, Gérard St-Vil a un regard critique sur son cursus académique qui selon lui est trop basé sur la cuisine française. « Les italiens, les américains, les français traînent partout où ils passent avec leur cuisine. Pourquoi pas nous, les haïtiens ? », se demande l’initiateur de Bègè Lari. Ce dernier a eu l’excellente idée d’offrir au public haïtien une autre version du Burger américain. « Une version créole, avec des ingrédients haïtiens tels que bobori et le véritable», explique-t-il.

A noter qu’il existe un mouvement regroupant un nombre de Chefs haïtiens qui réfléchissent au quotidien pour la gastronomie haïtienne. La Haitian Cuisine On Top a vu le jour avec pour mission unique d’établir un système revisité de la cuisine locale en s’appuyant sur la gastro-diplomatie. « On essaie de donner une nouvelle visibilité à la cuisine haïtienne. En lui permettant de concurrencer avec n’importe quelle autre cuisine mondiale. », déclare Gérard.

L’identité haïtienne sera toujours au rendez-vous dans les recettes. Mais comment reconnaître un plat haïtien à partir de la cuisson. Cela cause toujours problème. « Nos recettes ne sont pas standardisées, reconnaît Daphcar Clovil. Il faut penser à avoir des ingrédients, des recettes standards pour nos cuissons. Cela pourrait faciliter n’importe quel étranger à reproduire nos différents plats tout en apportant une valeur ajoutée à la gastronomie haïtienne.», continue-t-elle.

Daphcar Clovil

Ces deux apprenants de l’art culinaire ont déjà pleins de projets innovants pour l’avenir de la gastronomie haïtienne. Gérard Sainvil, membre de la Haitian Cuisine on Top, a déjà essayé une recette dénommée “Aran kòkòday” qu’on peut prendre comme entrée. Et aussi une autre version du “Pâté” qu’il a nommé “Pate dekòde“. Daphcar Clovil, de son côté, est enthousiaste pour sa liqueur dite unique “Liqueur de café“. Elle tient aussi sa propre entreprise “Daphc’Art“, responsable des réceptions, de la présentation des plats à la décoration de l’espace.

La cuisine est avant tout un art. Mais il faut quand même penser à l’emballage, à la présentation, au premier contact. Ainsi, la gastronomie haïtienne aura un coup d’avance sur bien d’autres cuisines du monde.

© Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2019

The post La gastronomie haïtienne en quête de reconnaissance et d’innovation appeared first on Mag Haiti.