Loading...
You are here:  Home  >  ACTUALITÉS  >  Current Article

Lancement d’exercice d’action conjointe de l’armée bolivarienne : les USA donnent à Maduro un ultimatum «à court terme» pour quitter Caracas

By   /  July 25, 2019  /  No Comments

    Print       Email

Entre-temps à Port-au-Prince, le président Jovenel Moise accusé de corruption et dont deux proches sont interdits de quitter le pays pour leur présumée participation dans le massacre odieux de La Saline, annonce mercredi après-midi la formation d’un nouveau gouvernement avec un premier-ministre inconnu mais très connu pour son goût poussé du port des bracelets roses, une sorte d’allégeance à la mouvance PHTK, parti impliqué à côté de Lespwadans la dilapidation des $4.3 milliards de fonds de Petro Caribe.

Dans le cas de Nicolas Maduro, selon Mauricio Claver-Carone, responsable de l’Amérique latine à la Maison Blanche, le dirigeant chaviste devrait faire autrement,car il va devoir faire face à de nouvelles mesures contre son gouvernement

White Houte : « Maduro pourrait faire face à la justice internationale et à l’imposition de nouvelles mesures plus restrictives par les États-Unis… »

« C’est le moment pour les Etats-Unis et les pays du groupe de Lima d’offrir un moyen de sortir (à Maduro) dans un délai défini. Et s’il ne le prend pas, les mesures se durciront beaucoup, beaucoup plus. » a affirmé mercredi un haut responsable de la Maison-Blanche, chargé des dossiers de l’Amérique latine.

Cet autre ultimatum est envoyé à Maduro. Mauricio Claver-Carone, responsable de la section Amérique latine à la Maison Blanche, a déclaré que les États-Unis avaient informé Nicolás Maduro qu’il avait un «court terme» pour quitter le pouvoir au Venezuela.

En outre, Claver-Carone a indiqué dans un entretien avec l’agence de presse espagnole EFE que « Maduro ferait face à la justice internationale et à l’imposition de nouvelles mesures plus restrictives par les États-Unis pour non-respect des exigences« .

Par ailleurs, le président Nicolas Maduro a lancé mercredi l’exercice d’action conjointe «Campagne de libération Simón Bolívar 2019». Plus d’un million d’hommes et de femmes, selon le leader chaviste contesté par les américains, se sont déployés et prêts à défendre le pays, ajoute-il, avec un maximum de discipline, de cohésion, de moralité et de puissance militaire.

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Mort en direct, 1 mort, 2 blessés graves

Read More →