Friday, October 18, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Le Gouvernement débute les consultations sur le prix des carburants

Avec un dette de plusieurs milliards de Gourdes due aux compagnies pétrolières au titre de remboursement de la subvention, qui…

By televizyonlakayeditor , in ACTUALITÉS LOCALES , at September 13, 2019

Avec un dette de plusieurs milliards de Gourdes due aux compagnies pétrolières au titre de remboursement de la subvention, qui est supportée en première ligne par ces compagnies le Gouvernement a des difficultés à respecter ses engagements et à rembourser les compagnies ce qui assèche leur trésorerie et réduit les commandes de carburants au pays, provoquant rareté et pénurie sur le marché local

Comme l’a mentionné l’ex Premier Ministre démissionnaire Jean Michel Lapin « il faut qu’une décision soit prise, afin de trouver la meilleure formule, dans un consensus, pour trouver une solution ». L’état ne peut continuer a subventionner le carburant pour que les particuliers et les entreprises, payent le produit moins cher que tous les autres pays de la région sans tenir compte des prix du marché international.

À cet effet, le Premier Ministre a.i. Jean-Michel Lapin accompagné de Ronald Décembre, Ministre démissionnaire de l’Économie et des Finances ont rencontré jeudi les syndicalistes, membres de la Commission de modernisation des transports en commun (installé en 2015 ) dans la perspective d’une diminution progressive du montant de la subvention. Il s’agit dans un premier temps de sensibiliser les interlocuteurs à la nécessité d’un ajustement des prix des carburants à la pompe.

Rappelons à titre d’exemple que pour chaque gallon de diesel vendu 179 Gourdes à la pompe, l’État ajoute 85 gourdes et ne perçoit aucune taxe ce qui lui coûte sur chaque cargaison près de 2 milliards de Gourdes pour éviter que les prix augmentent à la pompe, auquel s’ajoute le manque a gagné des taxes pour le Trésor Public dont les caisse sont quasiment vide…

Rien de concluant n’est ressorti de cette première rencontre, les syndicalistes de la Commission restant sur leur position. Un autre rencontre est prévue ce vendredi.

Rappelons qu’en 2017 un accord avait été signé avec les syndicats dans lequel l’article 9 stipulait un ajustement de +6 Gdes pour le gallon de gazoline, +5 Gdes pour le gallon de diesel et + 4 Gdes pour le gallon de Keroène à chaque arrivage d’un bateau pétrolier en Haiti jusqu’à l’élimination de la subvention qui sera suivi de l’application du décret du 9 mars 1995 régissant l’ajustement des prix des carburants en fonction du cours du marché international (à la baisse ou à la hausse)…

Dans les fait, cet accord n’a pas pu être appliqué en raison de la crainte de nouvelles émeutes au pays…