Tuesday, October 22, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Le parti Tèt Kale « constate » l’incapacité de Jovenel Moise à mettre en place un gouvernement légitime et à organiser des élections

Dans une note de presse, le parti haïtien Tet Kale (PHTK) condamne les perversions et le dysfonctionnement du système démocratique…

By televizyonlakayeditor , in ACTUALITÉS LOCALES POLITIQUES , at September 17, 2019

Dans une note de presse, le parti haïtien Tet Kale (PHTK) condamne les perversions et le dysfonctionnement du système démocratique liés à des pratiques et des comportements, de la part de certains de nos dirigeants qui alimentent la mauvaise gouvernance facilitant le laisser-grennen, produisent l’instabilité politique et pérennisent l’incurie administrative

Le PHTK, à l’instar d’autres partis politiques en activité, partage les principes et les valeurs du Projet Démocratique porté par la constitution de 1987, fondé sur un Exécutif bicéphale responsable devant un Parlement bicaméral élu périodiquement au suffrage universel direct.

Le PHTK rappelle qu’au terme des dernières élections législatives de 2015, 2016, 2017, aucun parti politique ne dispose de majorité absolue au Parlement. Dans ces conditions, il incombe à l’Exécutif en place de dégager une majorité politique dans les deux Chambres pour supporter l’action du Gouvernement.

Le PHTK constate que les négociations pour constituer une majorité politique dans les deux Chambres sont menées en dehors des appareils des partis, par interaction directe avec les élus. Il en est résulté que les partis les plus représentés au Parlement dont le PHTK, n’ont jamais pu exercer un contrôle politique sur les Chambres et accessoirement sur leurs parlementaires « noyés » dans des « blocs parlementaires » circonstanciels.

Le PHTK réprouve les regrettables incidents survenus au Sénat de la République le 11 septembre 2019. Il condamne par la même occasion, les perversions et le dysfonctionnement de notre système démocratique liés à des pratiques et des comportements, de la part de certains de nos dirigeants qui alimentent la mauvaise gouvernance facilitant le laisser-grennen, produisent l’instabilité politique et pérennisent l’incurie administrative.

Le PHTK, attentif au vécu et au ressenti des citoyens, de ses militants et de ses sympathisants, est interpellé par le constat d’une double incapacité, à savoir :

  • incapacité à mettre en place, après prés de 8 mois, un Gouvernement légitime, à même de respecter nos engagements internationaux et de combler les attentes de la population sur les plans politique, économique et social;
  • l’incapacité à respecter les échéances constitutionnelles liées au déclenchement de la procédure de révision de la Charte Fondamentale, au renouvellement dans les délais du personnel politique à travers des élections crédibles et à l’investiture de la 51e législature le 2e lundi de janvier 2020.

Le PHTK exhorte l’ensemble des acteurs politiques à créer les conditions pour que par le dialogue, le consensus et la concertation, les filles et les fils d’Haïti s’accordent pour conjurer durablement les maux endémiques et chroniques qui rongent notre société.

Sainpher Liné Balthazar
Président du PHTK