Thursday, December 5, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Le Premier ministre nommé dénonce une campagne de « désinformation » qui vise à ternir son image

Le bureau de communication du Premier ministre nommé a, dans une note de presse vendredi soir, dénoncé une campagne de…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS LOCALES , at July 27, 2019 Tags: , ,

Le bureau de communication du Premier ministre nommé a, dans une note de presse vendredi soir, dénoncé une campagne de désinformation visant à ternir l’image de Fritz William Michel. « Le compte Twitter du Premier ministre nommé est : @fritzwmichel ; il est opérationnel seulement depuis le 22 juillet 2019. Antérieurement, il n’a jamais eu de compte sur ce réseau. Aussi, tout autre compte utilisé en son nom, quel que soit son objet, est réputé faux », a précisé l’équipe de communication du Premier ministre nommé qui, selon la note, est en pleine consultation en vue de jeter les bases d’un dialogue sincère et inclusif avec l’ensemble des acteurs politiques, les membres du secteur privé et ceux de la société civile.

Le Premier ministre nommé invite la population en général et les amis de la presse en particulier à redoubler de vigilance pour éviter le piège de la désunion au sein de la grande famille haïtienne en vue de construire ensemble l’avenir dans la vérité et le respect mutuel.

Créer un compte avec le nom d’une autre personne, la chose la plus facile 

«  Créer un compte avec le nom d’une autre personne, c’est la chose la plus facile. N’importe qui peut créer un compte en utilisant le nom ou la photo de n’importe quelle personne », a déclaré Grégory Domond, consultant en nouvelles technologies. « L’un des plus grands problèmes avec la technologie, estime Grégory Domond, c’est l’anonymat. Quand vous créez un compte, on ne vous demande pas de présenter votre carte d’identification nationale ni votre passeport ou encore moins votre acte de naissance. On ne peut pas identifier quelqu’un qui écrit ou qui dit quelque chose du fait de l’anonymat », fait-il remarquer dans une interview sur Magik 9.

Remonter à la personne qui a créé le faux compte n’est pas aussi simple, selon le consultant en nouvelles technologies. «  Pour créer un compte Twitter, il vous faut une adresse email », rappelle-t-il. Là encore, la personne peut créer une fausse adresse email, puisqu’au moment de créer cette adresse elle n’est pas tenue de fournir ses documents d’identité, souligne-t-il. « L’adresse IP de l’ordinateur ou du téléphone utilisé pour créer le compte ou pour accéder au compte, est généralement associé au compte mais la personne peut utiliser l’ordinateur de quelqu’un d’autre pour créer le compte », fait remarquer l’ingénieur Grégory Domond.

Selon lui, la meilleure façon de découvrir si un compte attribué à quelqu’un lui appartient effectivement, c’est d’en parler avec ses contacts qui peuvent confirmer ou infirmer s’ils ont l’habitude d’échanger avec la personne via ce compte.

Le secrétaire d’Etat à la Communication Eddy Jackson Alexis a confié  qu’une enquête a été ouverte au niveau de la police ainsi qu’au niveau du service de renseignements du Premier ministre en vue d’identifier la personne qui s’est servi du nom du Premier ministre comme un identifiant sur un compte Twitter. Eddy Jackson Alexis a rapporté que le Premier ministre nommé a indiqué qu’il n’a jamais eu de compte Twitter. « Ce n’est qu’après sa nomination en juillet qu’il a créé un compte Twitter », précise-t-il.  «  Il n’y a pas encore un cadre légal qui permette de poursuivre une personne qui a utilisé le nom d’une autre personne pour créer un compte sur les réseaux sociaux », selon Grégory Domond.