Sunday, November 17, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


L’EDH prévoit de grandes dispositions pour augmenter son taux de recouvrement

L’Électricité d’Haiti (EDH) fait mention d’une augmentation de la production de l’énergie dans la zone métropolitaine. Paradoxalement, cette entreprise publique continue…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS LOCALES , at July 31, 2019 Tags: , , , , ,

L’Électricité d’Haiti (EDH) fait mention d’une augmentation de la production de l’énergie dans la zone métropolitaine. Paradoxalement, cette entreprise publique continue de se plaindre de son faible taux de recouvrement. Sur Magik9 ce lundi, Jose Davilmar, responsable de communication de l’EDH, a sensibilisé la population à la nécessité d’acquitter les bordereaux à temps. Il a indiqué des chiffres qui démontrent les difficultés de l’entreprise à récupérer ce qui lui est dû. « Au niveau de la zone métropolitaine, particulièrement à Port-au-Prince, sur 1 milliard 500 millions de gourdes de dettes en juin, l’EDH a pu récupérer seulement 10 millions de gourdes. Sur 23 224 abonnés, seulement 2189 ont payé leurs factures. À Tabarre, sur 900 millions de gourdes de dettes en juin, l’EDH a récupéré seulement 8 millions de gourdes. Ces chiffres ne font pas honneur aux abonnés de l’EDH », déplore-t-il.

Il n’y a pas que les particuliers qui refusent d’honorer leurs factures à l’EDH. Dans l’administration publique, souligne Jose Davilmar, nombreuses sont les institutions qui font aussi partie du lot. « Sur les 20 milliards de gourdes de factures non payés, 14 milliards de gourdes se trouvent chez les institutions de l’administration publique, notamment les ministères, les entreprises publiques, les écoles publiques, etc. On utilise les entreprises commerciales étatiques comme des entreprises de service public. Ce n’est pas normal. Toutefois, nous devons applaudir l’Autorité portuaire nationale qui paie ses factures à temps, tout comme la BNC », souligne-t-il.

Le responsable de communication de l’EDH a fait état d’efforts consentis par l’institution pour que les abonnés puissent obtenir leurs factures. En conséquence, il leur demande de les acquitter afin que l’entreprise puisse continuer à augmenter sa capacité de production.

« L’électricité est fournie à crédit par l’EDH. C’est pourquoi on fixe une échéance de paiement sur la facture », fait-il remarquer.

Pour faciliter le paiement, Jose Davilmar souligne que des dispositions ont été prises pour que les clients ne soient pas obligés de se rendre à l’EDH. « On peut envoyer un sms au 44887777 avec le numéro d’abonné pour vérifier le montant dû. Ensuite, on peut payer par le système de paiement mobile Moncash en tapant le *202# et en suivant les instructions. Pour signaler un dysfonctionnement ou une panne dans le système, les clients peuvent composer le 22122212 », explique-t-il, promettant que des kiosques seront bientôt installés dans les supermarchés pour permettre aux clients de payer leurs factures en dehors des heures de bureau jusqu’à 9 h p.m. Le directeur de communication de l’EdH a évoqué la possibilité pour la compagnie de négocier un mode de paiement avec des clients qui ont cumulé beaucoup de mois d’arriérés. « Ils peuvent verser le montant dû par tranches pendant qu’ils paient la facture courante », explique-t-il.

Jose Davilmar prévient que l’EDH va rendre publique la liste des mauvais payeurs sur l’adresse internet www.edh.ht. Après cette étape, souligne-t-il, l’entreprise utilisera d’autres stratégies telles que la sommation, l’arrestation, etc. « Nous allons utiliser tous les moyens que nous confère la loi », avance-t-il, ajoutant qu’un cadre légal permet à l’EDH de poursuivre devant la justice les clients qui n’honorent pas leurs dettes. Le responsable de communication a plus loin invité ceux qui estiment avoir subi une surfacturation à contacter l’unité compétente pour traiter ce cas à la direction commerciale de la compagnie.

Source: Le Nouvelliste