Friday, April 3, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Les bandits continuent de semer le deuil au sein de la population

Au moins trois personnes ont été tuées hier jeudi par des hommes armés dans les communes de Croix-des-Bouquets et Port-au-Prince….



Au moins trois personnes ont été tuées hier jeudi par des hommes armés dans les communes de Croix-des-Bouquets et Port-au-Prince.

Jeudi soir, vers 17h00, un ancien policier de la 14e promotion, Gaudy Salomon et sa fille Alice Ciara Salomon, 13 ans, ont été tués par balle, à proximité du cimetière de la Croix-des-Bouquets par des hommes appartenant au gang 400 Marozo, a confirmé une source policière à la rédaction de Juno7.

L’ancien policier a été attaqué dans sa propre voiture, une Suzuki Grand Vitara de couleur grise immatriculée BB64359. Un passant, un notaire a été aussi tué dans le cadre de cette attaque. Son véhicule a été emporté par les malfrats.

Un petit garçon qui se trouvait à l’intérieur du véhicule de l’ancien policier est sorti blessé, y compris un motard qui se trouvait dans les parages. Gaudy Salomon a été tué pendant qu’il essayait de résister aux bandits qui déclarent la guerre à la PNH dans la commune.

Peu après ce crime qui a suscité moult réactions sur les réseaux sociaux, le juge Bernard Pierre a effectué le constat légal avant d’ordonner la levée des corps.

Quelques heures avant, vers 8h00, à la rue Chareron, le cadavre d’un individu de sexe masculin, âgé de 25 ans environ, a été découvert. La victime a été tuée par balle.

Les informations disposées par la police laissent croire que le jeune homme a été tué dans la nuit du 22 au 23 janvier. Me Baptiste Carmin, juge de paix de la section Est, a procédé au constat légal et ordonné ensuite la levée du cadavre. Cela fait plus de trois morts en moins de 24 heures, selon la Police Nationale d’Haïti. Un bilan sanglant.