Sunday, December 8, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Les Haïtiens naturalisés peuvent désormais se porter candidat pour président en Haïti, selon Dr Bobb Rousseau

Le débat sur la nationalité haïtienne et étrangère, à savoir les restrictions imposées aux Haïtiens naturalisés étrangers ou nés en…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS SOCIETÉS , at November 24, 2019

Le débat sur la nationalité haïtienne et étrangère, à savoir les restrictions imposées aux Haïtiens naturalisés étrangers ou nés en terres étrangères, est clos ; tout individu né d’au moins d’un parent haïtien d’origine est citoyen haïtien et de fait jouit au maximum de tous les droits civils et politiques afférant à sa qualité du citoyen haïtien. 

Dans son prochain livre, Dr. Bobb Rousseau RJJF stipule que la constitution haïtienne n’empêche pas l’Haïtien naturalisé à être candidat au poste de parlementaire ou de président en Haïti. C’est tout simplement de la méfiance ou une pauvre interprétation de l’article 12 de la constitution qui entraîne la promulgation des articles 90 à 95 de cette même constitution ainsi que celle des articles 89 à 90 du décret électoral de 2015 et de fait, induit la diaspora en erreur et le manipule pour ultimement accepter que « Dyaspora pa ladan l. ».  

Le livre révèle une incohérence entre les articles 11 et 12 de la constitution relatifs à la nationalité haïtienne d’origine, les articles 16 et 17 relatifs à la qualité de citoyen, les articles 90 à 96, et 135 relatifs aux critères d’éligibilité du Président, des Députés et des Sénateurs de cette même constitution, les articles 89 et 90 du décret électoral de 2015 relatifs aux documents validant le dépôt de candidature  et l’article 15 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme relatif aux responsabilités des Etats souverains regardant la nationalité. Cette incohérence procrée l’exclusion des Haïtiens de la diaspora aux postes électifs et nominatifs du pays.

Pour situer le problème dans un cadre académique, scientifique et empirique, l’auteur fait un exposé magistral des notions d’Haïtiens d’origine, nationalité, citoyenneté et, analysant contextuellement les critères « être haïtien d’origine et n’avoir jamais renoncé à sa nationalité haïtienne et ne détenir aucune autre nationalité au moment de l’inscription,» présente un cas convaincant sur une échappatoire qui ouvre la porte des élections législatives et présentielles aux Haïtiens vivant hors du pays.

Selon Dr. Rousseau, le livre est un plaidoyer pour l’intégration de la diaspora dans la vie politique haïtienne en tant que votants et en tant qu’individus éligibles et qualifiés pour être candidat ou pour recevoir des nominations présidentiellesL’auteur fait injonction au gouvernement haïtien d’enlever les restrictions ou du moins amender ces articles qui barrent la route aux Haïtiens naturalisés ou ayant la double nationalité dès la naissance.L’auteur informe l’Etat Haïtien que ce n’est pas un crime d’avoir ou de jouir d’une autre nationalité et que des décisions se fassent attendre pour réparer ces erreurs qui ne font que violer les droits fondamentaux de l’Haïtien d’origine depuis 1987.

Dr. Rousseau incite les leaders haïtiens de la diaspora à se venir se porter candidat en conformité avec l’article 12 de la constitution, moyennant qu’ils se conforment aux autres exigences des articles en question. S’ils sont rejetés par le Conseil Electoral, l’auteur promet de recruter les services d’un cabinet d’avocats et d’organisations de défense et de protection des droits humains pour intenter un recours collectif contre le gouvernement pour violation et restriction à l’exercice du droit à la nationalité et à la citoyenneté de la diaspora haïtienne.

Le livre de Dr. Bobb Rousseau RJJF « La constitution haïtienne n’empêche pas l’Haïtien naturalisé d’être candidat au poste de parlementaire ou de président” sera disponible dans les librairies en Haïti à partir du 7 Janvier 2020.  

Azazel Publishing Experts
Bobb RJJF Rousseau, PhD
Public Policy and Administration
Diaspora UniversiteThe Blog of Bobb RJJF Rousseau