Wednesday, February 19, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


L’hôpital universitaire de Mirebalais obtient une accréditation mondiale

L’hôpital universitaire de Mirebalais vient de recevoir son accréditation internationale en raison de ses programmes éducatifs qui contribuent non seulement…

By La Redaction , in ACTUALITÉS , at January 16, 2020

L’hôpital universitaire de Mirebalais vient de recevoir son accréditation internationale en raison de ses programmes éducatifs qui contribuent non seulement à la prise en charge des patients, mais aussi à la formation des internes de l’UNIFA (Université de la Fondation Dr Aristide) et des médecins résidents. En marge de cette décision qui devrait faire sourire tout le pays, le MSPP, au lieu d’accompagner ces internes et résidents, annonce la fin de l’allocation (9000 gourdes) donnée aux internes des universités privées incluant ceux qui sont à Mirebalais.

L’hôpital universitaire soutenu par Partners In Health (Zanmi Lasante, en créole) à Mirebalais a reçu l’accréditation officielle d’un groupe de surveillance international cette semaine, attestant que les programmes de formation médicale et de résidence de l’hôpital répondent aux normes mondiales les plus élevées, informe le site web de l’organisation internationale qui intervient un peu partout à travers le monde, dont Haïti, depuis plusieurs années dans le champ médical.

Cofondateur de Partners In Health et stratège en chef, le Dr Farmer accueille avec satisfaction cette bonne nouvelle qui, selon lui, constitue une oasis parmi les mauvaises nouvelles auxquelles nous sommes habitués.

 « Je n’ai aucun moyen d’exprimer ma gratitude et mon admiration à l’équipe de Zanmi Lasante. Ils ont été infatigables », a déclaré le Dr Paul Farmer dans un article paru sur le site web de Partners In Health (PIH).

L’ACGME-I, la branche internationale du Conseil américain d’accréditation pour la formation médicale diplômée, a informé Zanmi Lasante de l’accréditation de l’institution cette semaine, après un processus pluriannuel et une analyse approfondie menée par son comité d’examen international. L’hôpital universitaire rejoint des installations accréditées au niveau international dans seulement sept autres pays et est le deuxième parmi ces établissements dans l’hémisphère occidental, avec l’Université de Panama.

 « C’est une grande réussite. La plupart du temps, les institutions des pays à revenu élevé et intermédiaire ont accès à l’accréditation, pas les institutions des pays à faible revenu comme Haïti. Ceci est le reflet de l’engagement de PIH et Zanmi Lasante envers l’éducation », se réjouit Le Dr Sterman Toussaint, directeur de l’enseignement médical à l’hôpital universitaire de Zanmi Lasante, commentant cette distinction.

Le Dr Toussaint souligne ensuite que la demande d’accréditation devait être soumise en septembre, au plus fort des récents troubles politiques en Haïti qui ont essentiellement fermé le pays.

« Malgré tout cela, nous avons pu respecter les normes », a-t-il déclaré. «PIH s’engage lui aussi à respecter les normes que tout le monde respecte dans le monde entier.»

Le Dr Edward Hundert, doyen de l’enseignement médical à la Harvard Medical School et conseiller du PIH, a salué cette étape importante.

«Cette réalisation, du plus haut niveau internationalement reconnu pour les programmes éducatifs de l’Hôpital universitaire, représente une validation vraiment merveilleuse des années de dur labeur pour construire ces programmes, et de la qualité exceptionnelle de la formation qu’ils représentent», a-t-il noté. «C’est une nouvelle passionnante non seulement pour l’hôpital et les personnes qui l’ont construit, mais en fin de compte pour tous les patients qui seront pris en charge par les cliniciens qui se forment dans ces programmes désormais accrédités à l’ACGME-I.»

Depuis le début de ses programmes de formation médicale, Zanmi Lasante a formé 123 résidents. 98% sont restés travailler en Haïti, dont 58% dans des établissements soutenus par Zanmi Lasante. 116 autres résidents sont actuellement inscrits.

Le Dr Mary Clisbee, administrateur des études médicales supérieures à l’hôpital universitaire, indique que l’accréditation apportera de nombreux avantages, y compris une plus grande capacité à attirer et à retenir des médecins d’Haïti et de l’étranger, qui cherchent des résidences dans un hôpital accrédité.

«Nous avons maintenant des preuves tangibles que nos programmes ici répondent aux normes éducatives les plus élevées – ce que nous espérons, c’est que cela aidera à retenir les médecins que nous avons perdus par le passé au profit d’autres pays», a-t-elle déclaré. De plus, des médecins d’«autres pays pourront venir ici et effectuer des rotations dans notre hôpital, car ces rotations respecteront ces normes. Il y a des résultats mutuellement bénéfiques de ces échanges. »

L’ACGME -I fournit  des  services d’accréditation aux programmes et aux établissements d’enseignement médical diplômé en dehors des États-Unis, afin d’améliorer les soins de santé dans les pays qu’elle dessert. Aux États-Unis, l’ACGME est l’organisme d’accréditation de la grande majorité des hôpitaux universitaires.

“Aucune école de médecine américaine crédible ni aucun hôpital d’enseignement ne fonctionnent sans cela”, a précisé le Dr Farmer. «Beaucoup de gens ne croyaient pas qu’une installation en Haïti pouvait faire cela.»

L’accréditation arrive pendant une période émouvante en Haïti, qui vient de marquer la 10e année du tremblement de terre dévastateur du 12 janvier 2010. L’hôpital universitaire a été construit en réponse au tremblement de terre et a depuis transformé les soins de santé pour plus d’un million de personnes à travers le Plateau central notamment.

 « C’est le meilleur moment possible pour eux d’avoir cette nouvelle (accréditation) », estime le Dr Farmer.

PIH a été fondée en Haïti il ​​y a plus de 30 ans et est connue en Haïti sous le nom de Zanmi Lasante. L’équipe a ouvert l’hôpital universitaire de Mirebalais en 2013, en collaboration avec le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP). L’hôpital universitaire de 300 lits abrite des programmes de résidence en médecine interne et familiale, pédiatrie, chirurgie, obstétrique et gynécologie, neurologie, infirmières anesthésistes et médecine d’urgence. 

Traduit de l’anglais par Patrick Saint-Pré source nouvelliste