Loading...
You are here:  Home  >  ACTUALITÉS  >  Current Article

Malgré la crise, au moins un secteur engrange des bénéfices : les banques!

By   /  July 24, 2019  /  No Comments

    Print       Email

Alors que l’on pensait que tous les secteurs économiques souffraient de la crise multi-dimensionnelle sévissant en Haïti, la BRH, dans sa « Note sur la politique monétaire – 3 ème trimestre de l’exercice fiscal 2019 », vient de nous démontrer le contraire.

Les données disponibles sur le système bancaire au mois d’avril pour le troisième trimestre 2019 font état, selon la BRH, d’une évolution favorable des ressources et du bénéfice net du système bancaire par rapport au deuxième trimestre 2019.

Les emplois du système indiquent une hausse de 2,7 % des actifs en variation trimestrielle, lesquels ont atteint à 382 milliards de gourdes. Cette hausse s’explique par une croissance de 2,6 % des disponibilités du système qui ont totalisé 164,4 milliards de gourdes contre 160,2 milliards au deuxième trimestre 2019. Parallèlement, les avoirs à la BRH ont augmenté pour se chiffrer à 126,7 milliards au mois d’avril 2019 contre 116,9 milliards de gourdes au deuxième trimestre, soit une augmentation de 8 %.

La hausse des actifs est supportée également par le portefeuille net des prêts qui est passé de 113,9 à 117,3 milliards de gourdes, soit une augmentation de 2,9 % en variation trimestrielle.

Au cours du troisième trimestre de l’exercice 2018-2019, les banques, en raison de l’impact du resserrement monétaire sur leurs liquidités, ont continué à allouer moins de ressources à l’acquisition de bons BRH avec un encours totalisant 4,6 contre 4,9 milliards au deuxième trimestre 2019, soit une baisse de 6,3 %.

En ce qui concerne l’évolution des ressources du système bancaire, celle-ci est marquée par une hausse des dépôts passant de 299,7 à 308,1 milliards de gourdes, soit une croissance de 2,8 %. Cette augmentation est supportée par toutes les catégories de dépôts où ceux à vue sont passés de 130 milliards à 133 milliards gourdes, soit une hausse de 2,3 %. De leur côté, les dépôts à terme et d’épargne ont crû respectivement de 3,1 % et de 3,2 %.

Au terme du mois d’avril 2019, le ratio « Prêts nets/Dépôts totaux », un des principaux indicateurs d’intermédiation bancaire, est resté constant par rapport au deuxième trimestre 2019, soit 38,06 %. BRH- Note sur la politique monétaire – 3 ème trimestre de l’exercice fiscal 2019 11 Par ailleurs, les données cumulées pour l’exercice 2018-2019 tablent sur une croissance de 31,9 % du produit net bancaire (PNB) par rapport à la même période de l’exercice précédent.

Cette augmentation du PNB est imputable principalement à la bonne performance des revenus nets d’intérêts (+22,0%) et celle des autres revenus (46,1 %).

En raison de la bonne tenue du produit net bancaire par rapport aux dépenses d’exploitation, le bénéfice net du système pour l’exercice cumulé au mois d’avril 2019 a affiché un montant de 4,2 milliards de gourdes contre 2,6 milliards un an auparavant.

En ce qui a trait aux principaux ratios financiers du système, la qualité de l’actif s’est légèrement améliorée en rythme mensuel.

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Certificat de police: Saviez-vous que la DCPJ s’informe auprès de 194 pays ?

Read More →