Sunday, February 23, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Officiel – Jovenel Moise ne sera pas aux Gonaives le 1er janvier 2020 pour les festivités du 216è anniversaire de l’Indépendance d’Haïti

« 2019 sera une année électorale… » Jovenel Moise, 1er janvier 2019 aux Gonaives Dans un entretien exclusif accordé dimanche après-midi à…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS SOCIETÉS , at December 30, 2019

« 2019 sera une année électorale… » Jovenel Moise, 1er janvier 2019 aux Gonaives

Dans un entretien exclusif accordé dimanche après-midi à Rezo Nòdwès, le Délégué Départemental de l’Artibonite, l’Ingénieur Jean-Osner Amisial, a confirmé que le président Jovenel Moise sera absent des cérémonies marquant le 216ème anniversaire de l’Indépendance d’Haïti, proclamée le Premier Janvier 1804, sur la Place d’Armes des Gonaives ».

« Mwen pap fè bak devan lit kont koripsyon« , s’est exclamé le président d’un ton ferme, le 1er janvier 2018 aux Gonaives

https://rezonodwes.com/2018/01/01/gonaives-quavons-nous-fait-de-lheritage-de-nos-ancetres-se-demande-jovenel-moise/

Dimanche 29 décembre 2019 ((rezonodwes.com))–Extraits de l’interview accordée à Rezo Nòdwès par le Délégué Départemental de l’Artibonite:

cba : Jean, comment vas-tu ? Et la Cité de l’Indépendance ?

Délégué Amisial : mon frère-camarade Claudy, on se maintient assez bien et le mieux continue. La ville est calme et les gens vaquent à leurs activités du dimanche.

cba : écoute donc, juste deux petites questions pour toi. Le président de la République, Jovenel Moise, à son retour du Nord’Ouest, aurait-il regagné Port-au-Prince sans passer par Gonaives et si oui, pourquoi aurait-il bifurqué vers un autre chemin le conduisant à la Capitale ?

Délégué Amisial : le président Jovenel Moise, actuellement, se trouve dans le Grand Nord du pays. Bien au contraire, il reviendra sur Gonaives lundi ou mardi avant de prendre la direction de Port-au-Prince.

NDLR : (des rumeurs persistantes font état de la présence de Jovenel Moise à Ennery en passant par la 8ème section communale de Gros-Morne, pour atteindre Pilate, Plaisance et Ennery. Il serait descendu dans un luxueux hôtel appartenant au député Cholzeur Chancy. Par ailleurs, une source du Palais national contactée n’a ni confirmé ni démenti les rumeurs).

cba : dans ce cas là, va-t-il devoir retourner aux Gonaives le Premier Janvier 2020 pour assister au Te Deum traditionnel marquant les 216 ans de notre Indépendance ?

Délégué Amisial : je suis en mesure de confirmer pour toi, Claudy, que le président de la République ne viendra pas aux Gonaives le 1er janvier prochain.

Pour les festivités du 216ème anniversaire de l’Indépendance, un podium officiel est entrain d’être construit au Palais National, c’est de là que le président va s’adresser à la Nation.

cba : le sais-tu que c’est une grave entorse à l’histoire ?

Délégué Amisial : comment ça Claudy. Il n’y a pas trop longtemps que les chefs d’Etat, depuis le président Aristide, commencent à venir commémorer le jour de l’Indépendance aux Gonaives. Le président Jovenel Moise ne sera pas le premier à vouloir commémorer la fête de l’Indépendance en dehors de son site.

cba : Jean, souffre une minute pour que je te fasse un bref rappel des notions d’histoire apprises ensemble sur les bancs du CIC :

  • 1er janvier 1807, le Nord était en guerre avec l’Ouest, ajantri te mal separe entre Christophe et Pétion après l’assassinat de l’Empereur, le 17 octobre 1806.
  • du 1er janvier 1808 au 1er janvier 1820, aucun général de la guerre de l’Indépendance incluant Pétion et Boyer ne pouvait mettre les pieds aux Gonaives (Grand Nord), à l’exception de Christophe…
  • Il aurait fallu l’avènement du président Pierrot en 1845 pour instituer la journée du 17 octobre, ensuite le 1er janvier commémoré obligatoirement aux Gonaives depuis 1846.
  • Puis la tradition allait connaître une ampleur exceptionnelle avec l’achat par Nord Alexis, en 1903, des terres privées de Vertieres pour les passer à l’état Haïtien. Ensuite, le Centenaire de l’indépendance a été extraordinairement célébré aux Gonaives…mais viennent après les gouvernements de doublure, pope twèl et d’Occupation…tout bagay fennen sèk…
  • Tricentenaire de l’Indépendance 1er janvier 1954 – Paul Eugène Magloire transporta son gouvernement aux Gonaives et des inaugurations ont lieu, notamment la Cathédrale Saint Charles, la Place d’Armes et l’Obélisque du Souvenir…
  • Après arrivent les Duvalier, deux lâches dictateurs craignant pour leur sécurité, evitèrent certains endroits publics à ciel ouvert. Papa Doc et Baby Doc se contentèrent toujours de discourir tous les 2 janvier depuis la Salle des Bustes au Palais National…
  • Question pour toi maintenant : ne penses tu pas que c’est un aveu d’impuissance de Jovenel Moise en décidant de déplacer le siège des festivités de l’Indépendance de Gonaives au Palais National ?

    Délégué Amisial : Absolument pas. Le président a pris une sage décision afin d’éviter tout affrontement. C’est une décision de sagesse. La vraie autorité est guidée par la sagesse. C’est loin d’être un aveu d’impuissance du président Jovenel Moïse qui fera tout pour éviter un bain de sang aux Gonaives.

« La vraie autorité est guidée par la sagesse » Jean Osner Amisial

cba: tu sais bien tout comme nous, que la Cour internationale de La Haye poursuit tout auteur de ces genres de crimes… Port-au-Prince fût parmi les dernières villes d’Haïti à être affranchie de l’esclavage, bien loin après Gonaives, penses-tu que cela a un sens de célébrer cette fête dans la Capitale ?

Délégué Amisial : s’il fallait éviter l’épreuve de force, et toute autre forme de provocation, je ne trouve aucun mal à cela.

Merci Jean, je te remercie infiniment pour ta disponibilité. Du succès dans tes entreprises. Excellent début d’année 2020 et fais mes hommages à ta mère.

Propos recueillis par cba

NDLR : ce que Labor Day est à New York, le carnaval l’est à New-Orléans. Fèt chanpèt Limonad paka pi bèl pyès lòt kote ke nan Limonad, et cette fête sans le Tropicana, c’est même impensable.

« La démocratie garantit l’équilibre des 3 pouvoirs » Jovenel Moise, 1er janvier 2018 aux Gonaives.