Tuesday, November 19, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


RD – Plus de US $90 millions de pots-de-vin versés par Odebrecht aux autorités dominicaines : le procès des inculpés débute le 12 septembre prochain

Dans le box des accusés, l’on retrouve des sénateurs dont un ancien président du Sénat dominicain, un entrepreneur à succès,…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS INTERNATIONALS , at July 16, 2019

Dans le box des accusés, l’on retrouve des sénateurs dont un ancien président du Sénat dominicain, un entrepreneur à succès, un ex-ministre des Travaux Publics, un notaire, un ex-directeur de l’Institut national des eaux Potables…et le gouvernement dominicain n’a fait appel à aucune instance étrangère, aucun expert de l’OEA pour venir statuer sur ce cas de corruption qui a fait trembler la République dominicaine en 2018, lors de l’arrestation des ministres et sénateurs en fonction.

A Santo Domingo, une date est retenue pour le démarrage du procès de l’Affaire Odebrecht qui verra moins de présumés indexés sur le banc des accusés que s’il devrait y avoir un procès Petro Caribe en Haïti où la justice fonctionne au ralenti et selon les caprices des locataires du Palais National. Le juge Ramoncite Accimé a jusqu’au 5 août pour démentir les préjugés.

À TRAVERS CE PROCÈS, ODEBRECHT (FIRME DE CONSTRUCTION BRÉSILIENNE) A CONCLU UN ACCORD AVEC LE BUREAU DU PROCUREUR GÉNÉRAL, SELON LEQUEL ELLE DEVRA PAYER 184 MILLIONS DE DOLLARS À LA RD, EN PLUSIEURS TRANCHES, SOIT LE DOUBLE DU MONTANT DE LA CORRUPTION ET DES POTS-DE-VIN

Le procès avec en arrière-plan les six personnes impliquées dans l’affaire Odebrecht en République dominicaine débutera le 12 septembre, ont annoncé lundi des sources judiciaires, à Santo Domingo.

L’ordonnance signée par le président de la Cour suprême de justice, Luis Henry Molina, indique que les parties disposent d’un délai de cinq jours ouvrables à compter de la notification, pour soumettre les dossier et des preuves tangibles et l’ordre dans lequel elles seront présentées au procès, ainsi que les exceptions et autres suggestions y relatives.

Les accusés sont l’homme d’affaires Ángel Rondón Rijo, l’ancien ministre des Travaux publics et de la Communication, Víctor Díaz Rúa, le sénateur Tommy Alberto Galán, le notaire Conrado Enrique Pittaluga Arzeno, l’ancien président du Sénat, Andrés Bautista García, et l’ancien directeur de l’Institut national de Eau potable Juan Roberto Rodríguez Hernández.

Les avocats des présumés accusés Ángel Rondón, Víctor Díaz, Tommy Galán, Roberto Rodríguez, Andrés Bautista et Conrad Pittaluga, ainsi que le procureur général de la République, Jean Alain Rodríguez, ont été convoqués à la chambre de la Cour suprême d’Augusta, lundi après-midi.

Le juge de l’instruction spéciale, Francisco Ortega, a en partie accepté l’acte d’accusation de corruption, de blanchiment d’argent, d’enrichissement illicite, de mensonge dans un affidavit à l’encontre de six des sept accusés pour les 92 millions de dollars que M. Odebrecht a reconnus avoir versé en pots-de-vin.

L’ancien sénateur Jesus Vásquez, un des 7 personnes impliquées au départ, lors de l’audience préliminaire, a été acquitté par une ordonnance de non-lieu « No Ha Lugar ».

Il est important de noter que « L’affaire Odebrecht » est poursuivie en République Dominicaine depuis 2017 et de nouvelles preuves ont récemment été découvertes ce qui pourraient modifier le montant total des pots-de-vin versés et augmenter le nombre des inculpés.