Monday, July 13, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Reprise des activités, insécurité : Jovenel Moïse fait le point

Le président Jovenel Moïse a fait le point à propos de la reprise des activités et de l’insécurité dans le…

By juno7 , in ACTUALITÉS , at June 30, 2020 Tags: , ,

img

Le président Jovenel Moïse a fait le point à propos de la reprise des activités et de l’insécurité dans le pays.

La crise sanitaire liée à la COVID-19 n’étant plus ce qu’elle était il y a de cela 3 mois, le président de la République, Jovenel Moïse, lors d’une adresse à la nation ce lundi 29 mars, a annoncé la décision de réviser les mesures restrictives qui ont été adoptées en conséquence. Certaines mesures sont complètement révisées et d’autres ne sont plus de mise afin de faciliter la reprise graduelle des activités économiques dans le pays.

L’aéroport international Toussaint Louverture ainsi les 4 points frontaliers entre Haïti et la République Dominicaine seront rouverts à partir du 30 juin. Les usines textiles sont autorisés à fonctionner à plein rendement à partir du 6 juillet prochain. Les mesures barrières seront toujours maintenues dans ces espaces puisque le coronavirus est encore dans le pays, a-t-il souligné.

Toujours selon le chef de l’État, le couvre feu est maintenu mais entre minuit et 4 heures du matin. Des discussions sont en cours pour fixer la meilleure date pour la réouverture des écoles et des églises. Le gouvernement est en consultation avec les concernés et la population sera sous peu informée de la dernière décision. Avec ces nouvelles dispositions,le pays se rapproche d’un retour à la normale, a-t-il ajouté.

Tout en montrant une certaine circonspection quant aux risques d’une nouvelle flambée de cas d’infections si les gestes barrières ne sont plus respectés, le Président Jovenel Moïse a aussi félicité son administration pour avoir déclaré l’état d’urgence sanitaire très tôt, passer les commandes de matériels, lancer une campagne de sensibilisation et procéder à la distribution de 11 millions de masques. Des mesures qui, dit-il, ont aidé à limiter la propagation du virus.

Le chef de l’État exige que les bandits soient pourchassés

Au cours de cette intervention, Jovenel Moïse qui s’est montré compatissant envers les familles des dizaines de victimes de l’insécurité qui sévit dans le pays, a demandé aux autorités policières et judiciaires d’agir ensemble afin de mettre la main au collet des bandits qui sèment le deuil et le trouble dans la société.

À lire aussi: