Wednesday, February 26, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Un incendie détruit environ 150 maisons au Chili au jour du réveillon de Noël

Le parquet de Valparaiso a ouvert une enquête et un présumé auteur de cet acte criminel dans la ligne de…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS SOCIETÉS , at December 26, 2019

Le parquet de Valparaiso a ouvert une enquête et un présumé auteur de cet acte criminel dans la ligne de mire des enquêteurs.

Jour de Noël, 25 décembre 2019 ((rezonodwes.com))–Les autorités chiliennes soupçonnent que l’incendie qui a détruit la veille de Noël environ 150 maisons dans la ville portuaire de Valparaíso était intentionnel. Elles se sont basées sur une vidéo circulant sur les réseaux sociaux où l’auteur présumé pénètre dans la zone où le sinistre a commencé.

« Il y a pas mal d’indices selon lesquels cela aurait pu être provoqué« , a reconnu le ministre de l’Intérieur Gonzalo Blumel lors d’une conférence de presse, qui s’est rendue dans la région avec d’autres autorités. Il a également confirmé que le parquet avait déjà ouvert une enquête.

«Si c’était vrai, ce serait très grave, les sanctions pour les incendies sont très élevées et nous déposerons des plaintes. L’appel doit être lancé comme une alerte pour signaler tout comportement suspect », a ajouté Blumel.

Deux foyers d’incendie différents ont été générés simultanément vers 15h00, heure locale (18h00 GMT) dans les hautes collines de Valparaíso, le plus important port touristique de la côte centrale du Chili, à 100 kilomètres à l’est de Santiago, et ont avancé violemment à travers le côtés pour se rencontrer dans la ville de La Isla et atteindre une zone de maisons en bois et de canettes.

L’incendie, qui a détruit environ 150 hectares et 150 maisons et qui n’a causé ni blessé ni victime en vies humaines, est toujours actif dans la zone boisée, mais est contrôlé dans les collines habitées, selon le dernier rapport du Bureau national des urgences (Onemi)

« Il y a suffisamment de moyens pour l’éteindre tout au long de la journée« , a déclaré le directeur d’OnemiI, Ricardo Toro.