Loading...
You are here:  Home  >  ACTUALITÉS  >  Current Article

Un total de 1,3 milliard de personnes sont « multidimensionnellement pauvres », selon un rapport du PNUD

By   /  July 13, 2019  /  No Comments

    Print       Email

uUn total de 1,3 milliard de personnes sont « multidimensionnellement pauvres » dans le monde, selon un rapport du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

L’Indice mondial de pauvreté multidimensionnelle (IPM) 2019 du PNUD montre que, dans les 101 pays étudiés – 31 à faible revenu, 68 à revenu intermédiaire et deux à revenu élevé – 1,3 milliard de personnes sont « multidimensionnellement pauvres », étant entendu que la pauvreté ne se définit pas seulement par le revenu, mais aussi par un certain nombre d’indicateurs, tels que la mauvaise santé, de mauvaises conditions de travail et la menace de violences.

Il existe d’énormes disparités entre les pays ainsi qu’entre les segments les plus pauvres des sociétés, explique le rapport.

« L’action contre la pauvreté est nécessaire dans toutes les régions en développement », indique le rapport, faisant remarquer que l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud sont les régions où vivent les plus fortes proportions de personnes démunies, environ 84,5 %.

Dans ces régions, le niveau d’inégalité est décrit comme « massif ». En Afrique subsaharienne, il varie de 6,3 % en Afrique du Sud à 91,9 % au Soudan du Sud. La disparité en Asie du Sud va de 0,8 % aux Maldives à 55,9 % en Afghanistan.

Dans nombre des pays étudiés dans le rapport, il a été observé que les niveaux internes d’inégalité sont « étendus ». En Ouganda, par exemple, l’incidence de la pauvreté multidimensionnelle dans les différentes provinces varie de 6 % à Kampala à 96,3 % à Karamoja.

Plus de la moitié des 1,3 milliard de personnes identifiées comme pauvres, soit quelque 663 millions, sont des enfants de moins de 18 ans, et environ un tiers, soit quelque 428 millions, ont moins de 10 ans.

La grande majorité de ces enfants, environ 85 %, vivent en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, et sont répartis à parts à peu près égales entre ces deux régions. La situation est particulièrement grave au Burkina Faso, en Éthiopie, au Niger, au Soudan du Sud et au Tchad, où 90 %, voire davantage, des enfants de moins de 10 ans sont considérés comme « multidimensionnellement pauvres ».

Le rapport a également évalué les progrès réalisés sur la voie de l’Objectif 1 du Programme de développement durable à l’horizon 2030 « Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde ».

Le rapport a identifié 10 pays, dont la population totale avoisine les 2 milliards de personnes, pour illustrer le niveau de réduction de la pauvreté, et tous ces pays ont, d’un point de vue statistique, réalisé des progrès significatifs sur la voie de l’Objectif 1. Les réductions les plus rapides ont été observées en Inde, au Cambodge et au Bangladesh.

Cependant, aucun indicateur n’est suffisamment fiable à lui seul pour identifier les inégalités et la pauvreté multidimensionnelle, et les études telles que l’IPM, l’Indice de développement humain ou le coefficient de Gini, qui est une mesure statistique de la dispersion d’une distribution dans une population donnée, peuvent chacune contribuer à fournir des informations importantes et distinctes susceptibles d’alimenter les actions politiques visant à réduire efficacement la pauvreté, a fait remarquer le rapport.

Xinhua

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Le Premier Ministre Nommé Fritz William Michel Nie Avoir Eu D’influence Sur Des Dépenses Lorsqu’il Était Directeur De La Finance

Read More →