Wednesday, April 8, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Une demi-douzaine d’organismes de la société civile lancent 16 réseaux citoyens de lutte contre la corruption

Par le biais d’un matériel didactique, les participants au projet ‘’Contribution à la formation et au réseautage des associations haïtiennes dans…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS SOCIETÉS , at December 14, 2019

Par le biais d’un matériel didactique, les participants au projet ‘’Contribution à la formation et au réseautage des associations haïtiennes dans la lutte contre la corruption’’ seront à même de détecter des pratiques de corruption, les dénoncer et agir, ont fait savoir les initiateurs.

Vendredi 13 décembre 2019 ((rezonodwes.com))– L’Ensemble contre la corruption (ECC), structure de la société civile haïtienne regroupant le Réseau national de Défense des Droits humains (RNDDH), la Plateforme des organisations haïtiennes de défense des droits humains (POHDH), le Conseil haïtien des acteurs non-étatiques (CONHANE), la Commission épiscopale nationale Justice et Paix (CE/JILAP), le Centre d’analyse et de recherche en droits humains (CARDH), appuyé par l’organisation Avocats sans Frontières s’engage à mobiliser des réseaux en vue de lutter contre des pratiques de corruption qui pourrissent la vie sociale haïtienne.

‘’Le
projet consiste à établir les bases d’un réseau citoyen,
techniquement outillé, éthiquement formé et politiquement entrainé
pour engager une mobilisation sociale générale pour le lutter
contre le fléau de la corruption’’
,
a détaillé Édouard Paultre, directeur exécutif du CONHANE.

Les concepteurs du projet ont brandi 15 faits de corruption reconnus par la loi haïtienne, susceptibles d’orienter la tâche aux participants dans leur investigation. Les cas de concussion, de passation illégale de marché public, de délit d’initié, entre autres, légalement punis, figurent dans le carnet des pratiques à scruter par les 16 réseaux, a expliqué Édouard Paultre.

‘’Un
matériel didactique documenté, fortement illustré est conçu. 16
Relais locaux sont formés sur le développement du phénomène de la
corruption, le réseautage et les techniques de lutte contre la
corruption’’
,
a-t-il expliqué.

Le
ver est dans le fruit

Le coordonnateur de la POHDH, Joseph Maxime Rony, réagissant sur la nomination de Claudy Gassant à la tête de l’Unité de Lutte Contre la Corruption, ne se fait pas d’illusion. Pour l’homme de loi, également militant des droits humains le profil est incohérent.

‘’J’aurais aimé qu’il fasse un miracle, mais le système de gouvernance imposé va le défier. Même Jésus Christ ne serait en difficulté d’accomplir sa mission, car le ver est dans le fruit. Le pays est gangrené par des pratiques de corruption’’ a soutenu Joseph Maxime Rony.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com