Sunday, November 17, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Une dizaine de policiers agents 4 ont tenté de perturber un concours à l’Académie de police

Alors que 1 078 policiers agents 4 s’apprêtaient, lundi, à participer à un concours à l’Académie de police en vue…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS LOCALES , at August 14, 2019 Tags: ,

Alors que 1 078 policiers agents 4 s’apprêtaient, lundi, à participer à un concours à l’Académie de police en vue d’obtenir le grade d’inspecteur, une dizaine de policiers ont fait irruption dans la salle, renversant tout sur leur passage. Ces agents 4 estiment que le concours devrait se faire sur la base d’ancienneté à l’institution policière. Le directeur de l’Académie de police condamne ce comportement, rassurant que le choix des postulants respecte les principes de la PNH. Francène Moreau indique que l’nspection générale de la PNH a été saisie de l’affaire pour les suites disciplinaires.

« Le concours a été organisé pour environ 1 078 agents 4. Avant le début de l’examen, une dizaine d’entre eux ont fait irruption dans l’un des sièges en reversant les chaises… », a expliqué au Nouvelliste le directeur de l’Académie de police.  Au moment de l’interview, Francène Moreau ne pouvait pas donner d’explications sur la motivation de ces policiers en colère. Toutefois, il a fait savoir que ces fauteurs de troubles ont été isolés et le concours a eu lieu et s’est achevé dans le calme.

M. Moreau a souligné que l’inspection générale, chargée d’assurer l’ordre et la discipline nécessaires au bon fonctionnement  de l’institution policière, a été saisie d’office du dossier. « Elle va mener son enquête et fera des recommandations », a annoncé Francène Moreau. « Au sein de la PNH nous ne transigeons pas sur l’ordre et la discipline », a-t-il fulminé.

Le directeur de l’Académie de police a souligné que ce concours concernait les agents 4 faisant partie de la dixième à la quatorzième promotion. La direction générale de la PNH, à travers la direction du personnel, détermine le nombre de cadres à promouvoir et à intégrer au sein des différents corps de la police nationale, a précisé Francène Moreau. La liste a été rendue publique au niveau de tous les départements du pays, a-t-il fait remarquer.

L’inspecteur général a rassuré qu’il ne saurait y avoir de favoritisme dans ce concours. Les normes d’équité, d’ancienneté et d’excellence ont été appliquées, a-t-il fait comprendre. « Dans la police nationale, comme institution républicaine, nous fonctionnons dans l’équité, la justice, la transparence, l’honnêteté… », a rassuré Francène Moreau.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on peut voir dans l’une des salles où se tenait le concours, des chaises renversées et des policiers agités. Selon ce qu’a appris Le Nouvelliste, les agents 4 protestataires estiment que les policiers de la dixième ou de la onzième promotion ne devaient pas subir les examens en même temps que ceux des promotions qui viennent après. Ils ont donc, selon leur calcul, moins de chance de réussir le concours face à des concurrents ayant un niveau académique plus avancé.

De ce concours sortira une centaine de nouveaux inspecteurs de police qui renforceront le corps d’encadrement et de commandement de la PNH.

Source: Le Nouvelliste