Loading...
You are here:  Home  >  Local  >  Current Article

Le parcours impressionnant de Nedgine Paul Deroly, boursière de la Fondation Obama

By   /  August 10, 2019  /  No Comments

    Print       Email

Nedgine Paul Deroly, PDG de Anseye pou Ayiti, fait désormais partie de la première cohorte (2018-2019) des boursiers de la Fondation Obama. La jeune femme a été sélectionnée parmi les 20 candidats des 11 pays retenus sur un total de 20 000 candidats pour 191 pays.

« Lè mwen te resevwa nouvèl la, premye sa mwen di : Ayiti ! Franchman, se pou Ayiti m ap travay. Se pou elèv yo, se pou richès peyi nou nan kilti, istwa ak kominote nou yo. Se pou nou montre nou te yon gran peyi, n ap vin yon gran peyi ankò si nou envesti nan yon sistèm edikatif k ap fòme sitwayen ».

Ce sont là les premiers mots de Nedgine Paul Deroly contactée par WhatsApp, après qu’elle ait poliment accepté nos félicitations. Elle a reçu la nouvelle ce lundi. Durant une année, Nedgine Paul Deroly va côtoyer les meilleurs leaders des 11 pays sélectionnés. Elle sera avec ceux qui, dans leur pays, contribuent à transformer le système et se battent contre les inégalités et les injustices.

« Ces boursiers de la Fondation Obama sont de puissants exemples des nombreuses voies que nous pouvons emprunter pour améliorer nos communautés. Ces leaders civiques apportent une variété de disciplines et d’ensembles de compétences à leur travail – y compris l’organisation communautaire, les soins de santé, la technologie et les arts – et ils appliquent ces talents à une gamme de missions, de responsabiliser les parents et les enseignants », peut-on lire sur le site de la fondation Obama.

C’est par l’entremise d’un réseau de leaders auquel elle appartient que la jeune femme a été informée de l’ouverture des applications pour la bourse. « Youn sipòte lòt – epi depi genyen yon opòtinite konsa, yo pataje l », raconte-t-elle. « Mwen jwenn aplikasyon an, enkli anpil kesyon sou misyon, apwòch, enpak travay n ap fè ann Ayiti. Plis, fòk tout kandida yo te reponn kesyon sou trajektwa pèsonèl yo – poukisa yo chwazi lanse yon inisyativ, kisa ki enspire yo, objektif yo, etc. Li te nesesè soumèt yon aplikasyon epi pase nan entèvyou », poursuit-elle.

Cette nouvelle distinction n’est pas une surprise. C’est le fruit de laborieux efforts et du parcours d’un leader né. La première expérience de la cofondatrice de Anseye pou Ayiti en tant que jeune leader a démarré dans la communauté haïtienne de Stamford et Norwalk, Connecticut. Elle a vécu là avec sa famille après leur déménagement aux Etats-Unis, et c’est également là-bas qu’elle a contribué au développement d’un programme de service communautaire. Elle a une grande expérience dans les activités de bienfaisance, notamment en favorisant des opportunités éducatifs égaux pour tous les enfants.

Nedgine a une licence en Histoire du Yale College (2008), une maîtrise en politique internationale en éducation de la Harvard Graduate School of Education (2018). En 2014, elle a été nommée parmi les plus grands inventeurs sociaux internationaux par l’organisation Echoing Green, avant que la Forbes Magazine ne la choisisse parmi les « 30 Under 30 » entrepreneur social dans le monde en 2016. Mettre les gens ensemble pour une plus grande collaboration est ce qu’elle préfère le plus. C’est la seule façon, selon elle, de poursuivre son engagement auprès des enfants d’Haiti qui est de leur assurer une éducation de qualité.

Anseye Pou Ayiti qu’elle dirige existe depuis 2009 mais a commencé à fonctionner réellement en 2014. Leur objectif : équiper 20,000 leaders civiques en Haïti d’ici 2020. L’organisation œuvre à l’amélioration des résultats du système éducatif haïtien dans les milieux ruraux par l’encouragement du travail des enseignants et la réussite des apprenants. La cohorte de 2018 sera la quatrième d’enseignants-leaders recrutés. L’organisation collabore jusqu’à présent avec 50 écoles partenaires et plus de 5 000 apprenants-leaders dans les communautés partenaires.

L’approche de Anseye Pou Ayiti se base sur le recrutement de cohortes de candidats en Haïti chaque année pour le programme de leadership. Les enseignants-leaders sont formés en même temps qu’ils continuent d’intervenir dans leurs salles de classe. « Le plus important demeure la manière dont ces personnes influencent et apportent une transformation dans la vie de leurs élèves et agissent comme des modèles, afin que leurs communautés comprennent l’importance du leadership positif. Un leadership qui valorise la culture, les coutumes pour une nouvelle génération de citoyens », lit-on dans le descriptif de la vision de l’organisation.

À la question que nous lui posons sur ce qu’elle a ressenti après la nouvelle, Nedgine Paul Deroly a répondu : « Mwen santi mwen fyè kòm Ayisyèn. Epi mwen swete tout moun konprann se pa mwen menm ki se Anseye Pou Ayiti. Anseye Pou Ayiti se tout yon ekip, yon fanmi ki mete ansanm pou nou reyalize objektif nou. Anseye Pou Ayiti se anseyan-lidè, anbasadè, aprenan, paran, staf, manm kominote nou yo k ap travay ansanm – pou elèv yo, pou peyi nou. »

Source: Ayibopost

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Décrocher une place à l’Université d’État, la loi de la jungle

Read More →