Loading...
You are here:  Home  >  Local  >  Current Article

Interview: Alcel Faugues se verrait bien revenir en D1 et va lancer sa propre marque de vêtements !

By   /  August 9, 2019  /  No Comments

    Print       Email

Un an après son passage à Saint-Marc à la tête du Baltimore, Alcel Faugues aimerait revenir rapidement aux affaires dans son pays. Dans une interiew accordée à Haïti-Tempo jeudi, l’entraineur formé en Argentine n’exclut pas un retour en D1 si une bonne opportunité se présentait. Il a profité de l’occasion pour nous parler également des ses projets.

Certains lecteurs d’Haïti-tempo peuvent se demander où est-il passé depuis sa courte aventure avec le Baltimore. Arrivé en Haïti en mars 2018 avec l’étiquette de quelqu’un formé en Argentine, un pays qui met sur la scène européenne de grands entraineurs, Alcel Faugues n’avait apparemment pas impressionné les dirigeants de l’équipe 4X4. 7 matchs seulement dont 3 victoires aux commandes, on peut donc parler d’un court passage à l’époque où le club saint-marcois alternait le bon et le moins bon en championnat.

Un an et quelques mois plus tard, le natif de Môle Saint-Nicolas ne semble pas rancunier et pense plutôt à son rêve de faire un nom dans son pays. Hier jeudi, il nous a confié son envie de revenir entrainer une équipe en Haïti sans pour autant se mouiller sur une éventuelle destination.

“Mon passage en Haïti au Baltimore m’a beaucoup appris dans tous les sens. C’était dans mes plans de venir travailler dans mon pays. Un rêve que je caresse encore. Je reviendrai un jour, je ne sais pas quand exactement. Je m’attends à ce qu’un club me contacte. Les objectifs restent les mêmes. J’ai toujours voulu partager valablement ce que j’ai appris aux autres qui sont dans la nécessité.

Ma présence au sein du Baltimore a été possible grâce aux entraineurs argentins Hernán Carlisi et Julio Eduardo Cáceres. J’ai toujours de très bonne relation avec Julio. C’est un ancien footballeur professionnel. On reste de bons amis. Mais je n’ai plus les nouvelles de l’autre.”

Travaillant actuellement en Argentine avec des jeunes en attendant que d’autres opportunités s’offrent à lui, Alcel Faugues a bossé pendant quelques mois aux USA suite à son départ du Baltimore. À la NPSL, considéree comme 4e division américaine, il s’est mis au service de Naples United FC.

“Je ne voulais pas rester sans rien faire. J’ai dû retourner en Argentine pour travailler avec des jeunes en attendant d’offres professionnelles. J’étais dans l’obligation d’embrasser tout ce qui se présente avec fierté bien que ce ne soit pas ce que j’ai visé. Mais cela ne m’empêche pas de me perfectionner et de faire recherches.

J’étais aux USA mais je n’ai pas pu rester longtemps parce que je travaillais avec Naples United. Les dirigeants ne pouvaient pas répondre à mes exigences puisque le club évolue dans un championnat non profesionnel. L’Argentine est le pays qui m’aide le plus à m’offrir de l’argent compte tenu de mes expériences en Haïti et aux USA. Mais si l’on parle d’un championnat avec plus de normes, la D1 haïtienne est ma plus belle expérience.”

Entrainer des clubs et partager ses acquis aux autres font partie du quotidien d’Alcel Faugues, mais le Nord-Ouesien est du genre à être créatif et veut se lancer dans le monde commercial. Une marque de vêtements en son nom va être lancée sous peu. Il explique:

“À part de football, je travaille sur un projet assez intéressant et qui est important pour moi. C’est ma propre marque avec un logotype qui va être appliqué sur les vêtements sportifs. Ça va se faire bientôt mais on ne peut pas encore annoncer la date officielle. Il faut prendre du temps pour finaliser le projet afin qu’il soit une réussite.”

Alcel Faugues envoie donc un message aux club de la D1 qui s’apprêtent à disputer la série de clôture qui débutera la fin du mois d’août.

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Décrocher une place à l’Université d’État, la loi de la jungle

Read More →