Monday, December 9, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


“Cubana de Aviación” suspend ses vols vers 7 pays dont Haïti

La compagnie aérienne « Cubana de Aviación S.A » a annoncé l’annulation de ses vols vers sept destinations internationales dont…

By televizyonlakayeditor , in ACTUALITÉS LOCALES SOCIETÉS Uncategorized , at October 25, 2019 Tags: ,

La compagnie aérienne « Cubana de Aviación S.A » a annoncé l’annulation de ses vols vers sept destinations internationales dont Haïti. Arsenio Arocha Elías-Moisés, directeur adjoint de la compagnie aérienne explique que cette mesure est survenue suite aux sanctions imposées par l’administration du président Donald Trump à Cuba.

Accusée d’être un supporteur du ‘’régime dictatorial’’ de Nicolas Maduro au Venezuela, la compagnie aérienne « Cubana de Aviación S.A » est obligée d’annuler ses vols sur sept (7) destinations internationales dont : Mexique (Cancún), République dominicaine (Sainto-Domingo), Venezuela (Caracas), Haïti (Port-au-Prince), Martinique (Fort-de-France) et Guadeloupe (Pointe-à-Pitre), en raison du renforcement de l’embargo américain sur Cuba.

Selon ce que rapporte le journal Dominican Today, Arsenio Arocha Elías-Moisés, directeur adjoint de la compagnie aérienne, a expliqué que plusieurs pays voisins ont été obligés de résilier les contrats de location d’aéronefs au profit de la compagnie aérienne « Cubana de Aviación S.A » suite à cette mesure imposée par le président américain Donald Trump.

Monsieur Arsenio Arocha Elías-Moisés a aussi précisé que son pays, en l’occurrence Cuba, ne pouvait pas acheter d’avion. Le pire souligne-t-il, c’est que la sanction va jusqu’à empêcher à Cuba la possibilité d’avoir accès à des fournisseurs de pièces détachées, puisque ces entreprises rappelle-t-il, sont liées aux intérêts américains.

Cette mesure formulée par Washington DC pour dire ; « Qu’il est interdit la vente à Cuba d’articles contenant 10% de composants américains ou d’infrastructures de télécommunications » engendrera un déficit de 10 millions de dollars à Cuba d’ici la fin de l’année puisque 40 000 passagers prévoyaient de voyager avec la compagnie sur les 7 destinations censurés.