Loading...
You are here:  Home  >  Uncategorized  >  Current Article

Haïti – Politique : Les prochaines élections, mission impossible

By   /  July 17, 2019  /  No Comments

    Print       Email

À l’approche de la date des élections législatives et municipale prévues pour le dernier dimanche d’octobre,des dirigeants politiques expriment leur pessimisme et leurs doutes de plus en plus ouvertement, sur la tenue de ce scrutin devant renouveler notamment 1/3 des élus du Sénat et la totalité des élus de la Chambre basse dont le budget non approuvé est estimé entre 50 et 75 millions de dollars selon le Conseil électoral Provisoire (CEP)

Après les déclarations le 12 mars dernier de Carl Murat Cantave, le Président du Sénat qui estimait que la tenue des élections législatives n’était pas possible en raison notamment de l’insécurité dans les quartiers, le budget des élections qui est inscrit au budget de l’exercice 2018-2019, qui n’est toujours déposé au Parlement et de l’absence de cadre légal (lois électorale et organique du Conseil ÉlectoraleProvisoire) ; des positions similaires exprimées la semaine écoulée par La Fondasyon Je Klere (JKL), l’Observatoire citoyen pour l’institutionnalisation de la Démocratie (OCID), et l’Organisation citoyen pour un nouvel Haïti (OCNH) c’est maintenant au tour de Clarens Renois, coordinateur du parti Union nationale pour l’intégrité et la réconciliation et de Camille Chalmers, Porte-parole du parti « Rasin Kan Pèp la » d’affirmer que tous les indicateurs démontrent que les élections ne sont pas réalisables cette année.

Seul pour le Chef de l’État ces élections demeurent une réalité, celui-ci ayant récemment déclaré dans la presse étrangère qu’il était nécessaire de dépolitiser et de renforcer le Conseil Électoral Provisoire « pour inspirer la confiance lors des prochaines élections législatives d’octobre » sans jamais évoquer un éventuel report.

Si ces élections se réalisent, ce sera la première fois en 15 ans que le Gouvernement haïtien organisera un scrutin sans les présence de forces d’accompagnement de l’ONU, la dernière mission onusienne (Minujusth) prenant fin le 16 octobre 2019.

Par ailleurs des universitaires et des économistes soulignent que les modèles électoraux utilisés habituellement en Haïti ont apporté jusqu’à présent plus de problèmes que de solutions…

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Aucun stage ne sera pris en compte si le site du stage n’est pas reconnu

Read More →