Thursday, December 5, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


« Mache Kontre », une nouvelle proposition pour une sortie de la crise

« Mache Kontre », une nouvelle proposition pour une une résolution “inclusive” de la crise actuelle. « Mache Kontre »…

By televizyonlakayeditor , in ACTUALITÉS LOCALES POLITIQUES Uncategorized , at October 23, 2019 Tags: ,

« Mache Kontre », une nouvelle proposition pour une une résolution “inclusive” de la crise actuelle.

« Mache Kontre » est la nouvelle démarche autour de laquelle les partis politiques Fusion des sociaux-démocrates, Mochréna, Opl, Vérité et Veye yo s’allient pour proposer une sortie inclusive de la crise à laquelle le pays se trouve confronté depuis plusieurs mois. Ils ont, à cet effet, élaboré un document intitulé « Propositions pour une sortie inclusive de la crise ».

Ces cinq (5) partis proposent la mise en place d’un Conseil National de Transition qui aura pour mission entre autres de définir les modalités de choix, après le départ de Jovenel Moïse, d’un président, d’un Premier ministre et de valider le choix des membres du gouvernement de transition.

Le conseil de transition sera composé des représentants d’organisations politiques, de la société civile et du secteur privé des affaires et aura un mandat qui ne devra pas excéder 7 février 2022. Cette structure sera constituée d’un tiers de femmes au moins. Ses membres ne pourront pas se porter candidats aux élections qui seront organisées à la fin de la transition. Si la fonction des membres de ce conseil de transition n’est pas salariée, chaque membre recevra un montant forfaitaire tout au long de la période de son travail.

Ces cinq structures politiques se disent ouvertes à des discussions avec les autres formations politiques et organisations de la société civile en vue d’arriver à une proposition commune. Elles désapprouvent au passage la démarche de plusieurs acteurs de vouloir prendre le contrôle de la transition.

« Toute démarche qui vise ouvertement ou de manière subtile à donner le contrôle de la transition à un secteur ou à un groupe de secteurs à l’exclusion des autres est vouée à l’échec et ne permettra pas de bâtir ensemble le projet national de transformation de notre société. Ceux qui veulent mettre un terme au régime PHTK et préparer l’après Jovenel Moïse, doivent surmonter les divisions et de s’asseoir ensemble sans idées préconçues.

Soulignons que la création de ce conseil national de transition portera à trois le nombre de structure visant à faciliter une issue à la crise politique. Alors que la commission de facilitation de la passation du pouvoir a été initiée par l’opposition, une autre structure dénommée «PASSERELLE » a été créée par des membres de la société civile et du secteur privé des affaires.