Tuesday, October 27, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Premier forum binational sur le travail des journalistes à la frontière

By admin , in ACTUALITÉS , at January 28, 2020 Tags:

Ce forum de deux jours qui s’est déroulé autour du thème: “Journalisme frontalier: enjeux et perspectives. Un regard plus proche de la frontière et le travail des journalistes” a réuni lors du lancement le samedi 25 janvier une cinquantaine de journalistes Dominicains, une délégation de l’Association des Journalistes Haïtiens composée de Jacky Marc, Michel Joseph, Marie Raphaëlle Pierre et Dieu-Nalio Chéry, des membres de la société civile et autorités militaires dominicaines à Elias Piña.

Le général dominicain, Estanislao Gonell Regalado a d’entrée de jeu présenté un bilan des actions entreprises par l’armée et les corps spécialisés dont le CESFRONT au niveau des différents points frontaliers formels entre la République d’Haïti et la République Dominicaine dans le cadre de la lutte contre le trafic de la drogue, le vol de véhicules, le commerce illégal, la contrebande, la migration illégale entre autres.

En 2018 les forces de sécurité dominicaines à la frontière ont saisi 300 milligrammes d’héroïne, 33 mille 633 kilos de cocaine, 4 mille 981 sacs de charbons, plusieurs centaines de caisses de rhum et de bières entre autres selon les chiffres communiqués par le général Regalado. “L’armée dominicaine et les corps spécialisés déployés sur les lignes frontalières ont pour mission d’assurer la sécurité”, a précisé le général Estanislao Gonell Regalado.

Le directeur de la frontière et des limites frontalières, Ramon Papo Fernandez a de son côté fait ressortir la singularité qui existe dans les relations entre la République d’Haiti et la République Dominicaine au regard des autres pays qui ont des frontières en commun. Il a notamment mis l’accent sur la culture et la langue. « Il est rare que les habitants de deux pays qui partagent des frontières ne parlent pas la même langue, n’ont pas la même culture », a-t-il fait savoir.

Des journalistes dominicains qui sont intervenus dans le cadre de ce forum binational sur le travail des journalistes à la frontière ont fait part des difficultés financières auxquelles font face les médias notamment les radios pour couvrir correctement les événements à la frontière. Ils ont aussi posé le problème de niveau et de formation de certains journalistes qui couvrent les activités au niveau de la frontière entre Haïti et la République Dominicaine.

Des journalistes dominicains affectés à la frontière ont dénoncé par ailleurs des jeunes militaires dominicains qui pratiquent la corruption au niveau des lignes frontalières. “Ils laissent traverser systématiquement des compatriotes haïtiens sans papiers en échange de l’argent alors qu’ils exigent des journalistes dominicains dûment identifiés des documents lorsqu’ils doivent franchir la frontière du côté Haïtien pour approfondir un sujet”, déplore un confrère dominicain.

Jacky Marc, responsable des événements internationaux pour l’Association des Journalistes Haïtiens dans son intervention a mis l’accent sur cinq grands problèmes qui empêchent les journalistes haïtiens d’exercer correctement leur profession. Il a parlé du contrat de travail, de l’assurance médicale, de la formation continue, des moyens financiers et matériels entre autres.

Jacky Marc qui a par ailleurs salué l’organisation de cette activité dit souhaiter la mise en place d’un comité binational de journalistes en vue d’un meilleur traitement des informations à la frontière.

Ce premier forum binational sur le travail des journalistes à la frontière est réalisé à l’initiative du syndicat national des travailleurs de la presse ( Sindicato Nacional De Trabajadores De La Prensa). Le SNTP, principale organisation de presse en République Dominicaine est dirigé entre autres par Mercedes Castillo, Présidente et Jose Beato, Secretaire Général.

Notons que le secrétaire général du Sindicato Nacional De Trabajadores De La Prensa a validé le pouvoir du comité de journalistes chargé de couvrir les événements à la frontière le samedi 25 janvier à l’issue de la première journée du forum binational sur le travail des journalistes à la frontière.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *