Thursday, September 23, 2021
Ann ret konekte ak Peyi w


Des jours difficiles s’annoncent pour Haïti qui va connaître une contraction économique de 4% et une inflation galopante jusqu’à 23%, alerte Joseph Jouthe

By admin , in ACTUALITÉS , at April 30, 2020 Tags: , , ,

Le premier-ministre de facto qui vient tout juste de faire de nouvelles nominations dans l’administration publique, et qui garde encore d’anciens ministres de Lafontant, de Céant et de Lapin autour de lui et du président, annonce des jours difficiles pour le peuple haitien attendant encore les 3 petits billets de $10 promis par le président Jovenel Moise depuis la mi-mars.

Jeudi 30 avril 2020 ((rezonodwes.com))–Le gouvernement haïtien prévoit une contraction économique de 4 % suite à la crise sanitaire provoquée par le Covid-19 qui dévaste actuellement le pays déjà ravagé par la corruption, la dilapidation et les détournements en toute impunité des fonds du trésor public.

« Avant même l’arrivée de Covid-19, l’année 2020 semblait extrêmement difficile. Les prévisions de croissance se situaient déjà autour de -0,4 %, après la baisse de 1,2 % enregistrée en 2019« , a déclaré mercredi le Premier ministre de facto Joseph Jouthe, ancien cadre-conseiller au cabinet du PM Lafontant en 2017, puis ministre de l’Environnement en 2018 et ministre des Finances en 2019-2020.

L’Ingénieur Jouthe qui intervenait au 10e sommet financier international, qui se tient pour la première fois sous forme numérique, a souligné qu’ »une croissance négative peut entraîner un effondrement du secteur agricole, avec une baisse considérable de la demande effective, une réduction du pouvoir d’achat après la fermeture des entreprises et une diminution de la masse salariale« .

Oubliant les dizaines de millions débloqués pour la « Caravane de Jovenel Moise » et la dernière cargaison de Petro Caribe non comptabilisée dans le cahier de comptabilité nationale, alors qu’il était déjà membre de l’équipe Tèt Kale, M. Jouthe a averti que « le pays pourrait également connaître un manque d’intrants pour le secteur agricole au cours des prochaines saisons, la fermeture d’entreprises dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration et un ralentissement des activités d’intermédiation des institutions financières« .

les haitiens vont devenir plus pauvres qu’ils le sont en ce moment

La contraction de la croissance entraînera également une charge fiscale de 10 %, que l’ex-ministre des finances de Lapin a qualifiée d’ »assez faible », et contrasterait avec les « énormes » dépenses de l’État – sans transparence – pour soutenir le secteur médical et atténuer l’impact sur l’économie et l’emploi en général, a ajouté le numéro 2 de l’actuel régime autoritaire d’Haïti.

Jouthe a averti que le déficit budgétaire ferait pression sur le taux de change et augmenterait l’inflation à 23%, ce qui à son tour augmenterait l’insécurité alimentaire et la précarité de la population.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *