Monday, January 25, 2021
Ann ret konekte ak Peyi w


Entre Michel Présumé et le personnel de l’EDH, le courant ne passe toujours pas

By admin , in ACTUALITÉS , at July 16, 2020 Tags: ,

Huit (8) jours après sa nomination comme nouveau directeur général de l’Électricité d’Haïti, Michel Présumé n’arrive toujours pas à récolter l’adhésion du personnel gréviste. Au siège social de l’EDH, l’ancien responsable du Conseil de modernisation des entreprises publiques (CEMEP), est déclaré persona non grata.

Mercredi 15 Juillet 2020((rezonodwes.com))–Les protestataires ont renversé des poubelles, entreposé des carcasses de véhicules, placé des transformateurs électriques pour contrarier la circulation dans l’enceinte du bureau central de l’EDH. Les contestataires n’entendent pas renoncer à leur mouvement et exigent le retrait de l’arrêté nommant Michel Présumé à la tête de l’EDH.

‘’Le Président de la République, Jovenel Moise, doit être à l’écoute des cadres de l’EDH. La situation ne doit plus perdurer, aucune cohabitation n’est possible entre le nouveau DG de l’institution en raison de son passé troublant à la tête du CEMEP. Présumé est réputé liquidateur des institutions publiques’’, ont scandé des manifestants.

La Fédération des syndicats des travailleurs de l’EDH, rapporte avoir déjà rencontré le ministre des Travaux publics transport et communication, l’ingénieur Joiséus Nader sur la crise qui secoue la compagnie. Cependant, aucune issue n’est envisageable, car le titulaire du MTPTC exige qu’une trêve de 90 jours soit observée, rapporte Andris Pierre, secrétaire général de la FESTRED’H.

Dans l’intervalle, le dossier de prêt des 150 millions de dollars accordés par Taiwan à Haïti pour la réforme du secteur de l’énergie électrique apparait insignifiant compte tenu des exigences qui en découlent, de l’avis de Maurice Joseph, technicien de l’EDH.

Les techniciens de l’EDH ne veulant pas reprendre du service avec Michel Présumé aux commandes de l’EDH, le rationnement drastique du courant électrique dans le pays ne pourra donc plus que perdurer.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *