Tuesday, October 27, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Dr Dunois Erick Cantave : Il faut redoubler de combativité pour arrêter le train de la mort

By admin , in ACTUALITÉS , at September 23, 2020 Tags: ,

Mercredi 23 septembre 2020 ((rezonodwes.com))– Avec ces massacres et assassinats spectaculaires dont ceux de La saline, du Bel-Air, de Cité Soleil, de Carrefour feuille, de Mariani, et plus récemment ceux de monsieur Saieh et de Me Monferrier Dorval, le message est clair. Ils ont franchi le Rubicon. Avant le mois de novembre il y en aura probablement d’autres.

C’est la stratégie de la terreur pour réduire la population au silence et nous obliger à avaler leur stratagème afin de se maintenir au pouvoir pour continuer leur pillage, leur gestion approximative, bref, leur pilotage à vue. D’ailleurs, aujourd’hui, ils mélangent tout, sèment la confusion, allant jusqu’à parler d’un conseil électoral qui viendrait organiser une révision constitutionnelle et des élections…

Il revient à la société haïtienne dans son ensemble (partis politiques, société civile, société religieuse…) de réagir, d’agir, de se préparer à bloquer cette machine infernale et à prendre les commandes en dépit du support à peine voilé d’étrangers, d’une petite clique de l’oligarchie haitienne sans scrupule, de cette camarilla de gangsters partisans, de complices, d’opportunistes insatiables, prêts à tout pour conserver le produit de leurs forfaits et ne pas subir les rigueurs de la justice…

Ils ont compris et ont pris la mesure de leur survie politique. Ils ont tissé une toile de terreur avec les gangs dans les quartiers populaires et dans certaines villes de province, avec la politisation de la police et la mise sous coupe réglée de l’appareil judiciaire afin de poursuivre leur folle chevauchée.

Ainsi, ils avancent résolument contre leurs adversaires politiques en orchestrant simultanément assassinats, emprisonnements illégaux, persécutions politiques tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays pour tenter de bloquer toute velléité de mobilisation, de dénonciation de leur régime politique prédateur, sanguinaire et empêcher tout procès des auteurs des crimes financiers et de sang.

Le moment n’est plus aux lamentations attendant tranquillement notre propre exécution et/ou des persécutions qui ne tarderont pas à venir dans ce climat de torpeur, de mensonges, d’hypocrisie, d’abus, de faire-semblant et de violence quasi- systématique si nous ne nous organisons pas pour donner une réponse adéquate à cette situation.

Ne nous laissons pas envahir par la peur. Nous avons pour devoir de la maîtriser, la transformer en énergie, en courage et en stratégies nécessaires pour contrer leur plan macabre et offrir d’autres perspectives à la population.

Avec détermination, en ordre serré, faisons reculer la violence, l’injustice, l’arrogance, l’ignorance, l’incompétence, la corruption et la misère. Nos enfants, nos sœurs et frères haïtiens le méritent bien. Nous présentons une nouvelle fois nos sympathies et condoléances aux victimes de la répression que l’on tente de faire passer pour du banditisme social. Personne n’est dupe.

Il faut redoubler de combativité pour arrêter ce train de la mort, reprendre en main notre pays avec une alternative fiable, viable, une mobilisation intelligente et soutenue.

Comments


Leave a Reply


Your email address will not be published. Required fields are marked *