Thursday, May 28, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Brigade Communautaire contre le Covid-19 – Le Secteur démocratique et populaire haitien s’implique

Des militants politiques engagés au sein de la ‘’Brigade communautaire contre le Covid-19’’ seront déployés sur tout le territoire du…

By Rezo Nodwes , in ACTUALITÉS , at April 29, 2020 Tags: ,

Des militants politiques engagés au sein de la ‘’Brigade communautaire contre le Covid-19’’ seront déployés sur tout le territoire du pays en vue de sensibiliser la population sur le virus, annoncent les dirigeants du Secteur démocratique et populaire.

Port-au-Prince, mardi 28 avril 2020 ((rezonodwes.com))–Les dirigeants du Secteur démocratique et populaire envisagent de mettre le pied à l’étrier en ce qui concerne la lutte contre la propagation du Coronavirus en Haïti. À l’occasion d’une rencontre tenue, ce mardi 28 avril, avec la Presse, les opposants au pouvoir en place entendent mettre tout leur poids dans la balance pour sensibiliser les populations reculées face aux menaces du Covid-19.

‘’Nos brigadiers disposent de mégaphones, de gels hydro-alcooliques, de cache-nez, de sauts pour engager la campagne. Etant donné que le gouvernement n’inspire pas confiance, la population à tendance à minimiser les risques liés au virus. Nous ne voulons pas remplacer l’État, nous voulons apporter notre apport face à une population désespérée’’, a martelé Marjorie Michel.

Les régions éloignées du pays seront touchées par la campagne, promet Marjorie Michel. Cinq Brigadiers chargeront de sensibiliser chaque chef-lieu, alors que 3 autres s’impliqueront dans la campagne à travers les sections communales, détaille la dirigeante.

Les opposants au régime en place insistent sur la nécessité de multiplier les messages devant porter les haïtiens à modifier leur comportement et à appliquer les gestes barrières pour prévenir la maladie. De surcroit, ils encouragent les citoyens au respect des principes pour faire échec au plan macabre du ministre des Travaux publics, Transport et Communication Joaceus Nader s’apprêtant à inhumer au moins 1500 citoyens quotidiennement.

Dans la foulée, l’opposition politique réitère son engagement de renoncer à participer aux prochaines élections avec ce régime, renouvelle Marjorie Michel. Sans l’organisation du procès Petro Caribe, sans la lumière sur les massacres commandités dans des quartiers populaires de la capitale, sans la tenue d’une Conférence nationale souveraine, condition sine qua non à rompre ce système, aucun changement n’est possible, soutiennent les pourfendeurs du PHTK

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com