Thursday, August 6, 2020
Ann ret konekte ak Peyi w


Le sénateur Kedlaire Augustin arrêté jeudi par la police nationale

L’un des dix sénateurs en fonction arrêté à cause d’un malentendu. Selon les informations que nous a confiées une source…

By La Redaction , in ACTUALITÉS , at March 14, 2020 Tags: ,

img

L’un des dix sénateurs en fonction arrêté à cause d’un malentendu.

Selon les informations que nous a confiées une source policière, dans l’après-midi du jeudi 12 mars, le sénateur Kedlaire Augustin qui se trouvait à bord d’un véhicule de marque Toyota Prado de couleur grise avec des vitres teintées sans plaque d’immatriculation a été arrêté par la police de Delmas à Fragneau-Ville. Selon les informations, il aurait été brutalisé par les agents de police au moment de l’arrestation. Mais les policiers affirment que le sénateur a seulement trébuché au moment où ils lui passaient les menottes.

La PNH avait une alerte sur une voiture du même type qui était impliquée dans des actes de kidnapping, qui avait tiré sur une patrouille policière. La police a alors procédé à l’arrestation du sénateur Augustin qui était en tenu décontracté en compagnie d’une personne. Ils ont été conduits en état au commissariat de Delmas 33. Les policiers ont trouvé un fusil d’assaut, un Galil, propriété de la PNH à bord du véhicule.

Selon une source digne de confiance, le sénateur Augustin ne voulait pas décliner son identité car il croyait qu’il s’agissait d’un acte d’enlèvement tenant compte de la situation actuelle du pays. Mais en arrivant au commissariat de Delmas, il s’est rendu compte que c’était de vrais policiers, le commissaire l’a libéré et lui a remis sa voiture et son fusil. Les policiers lui ont même conduit jusqu’à son domicile pour éviter qu’il soit de nouveau interpellé par une autre patrouille.

Nous avons contacté le président du Senat, Pierre François Sildor qui a confirmé la nouvelle. Le sénateur du Sud affirme qu’il a accompagné le sénateur Kedlaire Augustin pour faire des tests à l’hôpital. Le sénateur Augustin n’a pas été gardé en observation à l’hôpital. Pierre François Sildor dit attendre un rapport d’incident de la part du sénateur interpellé avant d’adopter une position officielle au nom du tiers du Senat qu’il dirige.