Loading...
You are here:  Home  >  ACTUALITÉS  >  Current Article

L’effondrement d’une buse provoque des inondations à Canapé-Vert

By   /  August 13, 2019  /  No Comments

    Print       Email

Pas moins d’une quarantaine de maisons ont été inondées à Canapé-Vert, suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur la capitale vendredi soir. À cause de l’effondrement d’une buse à l’impasse Boucard, les eaux pluviales sont montées à la surface et ont inondé des maisons situées à la rue Faustin 1er, à l’impasse Duverger, entre autres. Beaucoup de dégâts matériels ont été enregistrés selon les estimations de la Protection civile locale. Aucun décès ni blessé n’a été enregistré.

« J’ai perdu le matériel scolaire que j’avais déjà acheté pour mes enfants, mes appareils électroniques, nos vêtements… Bref nous avons presque tout perdu à la maison », s’est plaint une quadragénaire interrogée par le journal alors qu’elle était en train de nettoyer sa maison. 

Frédérique Laguerre, de son côté, s’en est pris à l’État qui n’est pas intervenu à temps malgré l’effondrement des deux ouvrages à la rue Faustin 1er et à l’impasse Boucard. « Cela fait 3 mois que ces travaux traînent. Si l’on avait rétabli ces deux conducteurs, nous n’en serions pas là aujourd’hui. Des gens ont tout perdu à cause du laxisme des autorités », s’est-elle plainte. 

Des équipes de la Protection civile locale ont été déployées dans la zone pour les premières interventions. Celles-ci consistent, selon le responsable communal Jules Riclais, à déblayer les zones touchées et à aider les familles à nettoyer leurs maisons. 

Une source du ministère des Travaux publics a expliqué au journal que c’est l’effondrement de la buse métallique de Boucard qui a provoqué cette situation. « Un ouvrage s’est effondré à la rue Faustin 1er depuis plusieurs mois et un autre à l’impasse Boucard il y a deux semaines. Il s’agit d’une buse multi-plaques, construite il y a plus de 40 ans. Il n’y avait pas toutes ces maisons au moment où elle avait été construite. Après tout ce temps, à cause des eaux agressives qui y circulent, de la corrosion, elle n’a pas pu tenir et la partie métallique a succombé », a expliqué notre source. 

Cette source du MTPTC a également indiqué au journal que des dispositions ont été prises pour évacuer les eaux. ainsi que pour refaire l’ouvrage. « Vu la profondeur et la proximité des maisons, c’est un peu difficile. Toutefois nous travaillons là-dessus », assure-t-elle, soulignant toutefois que cette situation ne va pas changer du jour au lendemain. « Je crois que nous allons construire un dalot en béton armé pour résoudre ce problème définitivement. Nous sommes en train d’envisager la meilleure formule pour y procéder, soit en régie, soit à l’entreprise », ajoute-t-elle.

Source: Le Nouvelliste

    Print       Email

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

You might also like...

Certificat de police: Saviez-vous que la DCPJ s’informe auprès de 194 pays ?

Read More →