Thursday, November 14, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Rép. Dom. : « Je ne cherche pas à me faire réélire », affirme le président Medina, lundi soir dans un message à la nation

On peut dire que la crise politique en République Dominicaine pourrait bientôt s’atténuer avec cette annonce de Danilo Medina, lundi…

By Televizyon Lakay , in ACTUALITÉS INTERNATIONALS , at July 23, 2019

On peut dire que la crise politique en République Dominicaine pourrait bientôt s’atténuer avec cette annonce de Danilo Medina, lundi soir à la télé affirmant « qu’il ne recherche pas un 3ème mandat présidentiel« .

Par ce geste, il se pose en vrai leader de la Caraïbe, et se met à la hauteur de la dimension des défis contrairement à son homologue et voisin Jovenel Moise, accusé de corruption, qui tente de vilipender la Cour des Comptes et essayer une 2ème fois d’imposer à Haïti un Premier-ministre et celui-ci, un bracelet rose foncé ayant fait allégeance au régime Tèt kalé.

Danilo Medina : « … ces valeurs doivent prévaloir au-delà de toute circonstance ou situation, aussi difficile que cela puisse paraître« , […] « ce sont elles qui nous définissent en tant que personnes, nous définissent en tant que politiciens et nous définissent en tant que fonctionnaires »

Danilo Medina qui, à l’écoute de son peuple lui indiquant clairement, qu’ à travers de nombreux mouvements de protestation, que d’ici 2020, il reviendra à un autre personnage de prendre en main les destinées de la nation, a finalement compris et enlevé toute velléité de briguer un 3ème mandat présidentiel.

Lundi soir, dans un discours radio-télédiffusé et en direct depuis le Palais National, le président Medina a exhorté « les dirigeants politiques et les hommes d’affaires nationaux à continuer de faire confiance à l’avenir du pays« . Il a affirmé que pour lui, il ne se lassera pas de servir le pays « avec l’aide de Dieu« .

IL EXISTE DES RÈGLES ET DES PRINCIPES QUI TRANSCENDENT LE TRAVAIL D’UN HOMME OU D’UN GOUVERNEMENT, ET IL EST DE NOTRE RESPONSABILITÉ DE LES PRÉSERVER

Bien que M. Medina ait admis lundi soir avoir parfois « évalué la possibilité d’opter pour un troisième mandat présidentiel« , toujours dans le respect du droit, a-t-il précisé, il s’est dit maintenant « fermement convaincu que «quel que soit son amour pour notre pays de la présidence de la République, autant que vous voulez continuer à travailler en faveur du peuple dominicain, il existe des règles et des principes qui transcendent le travail d’un homme ou d’un gouvernement, et il est de notre responsabilité de les préserver».

Le chef de l’Etat dominicain a fait valoir que « ces valeurs doivent prévaloir au-delà de toute circonstance ou situation, aussi difficile que cela puisse paraître« , car , a-t-il poursuivi, « ce sont elles qui nous définissent en tant que personnes, nous définissent en tant que politiciens et nous définissons en tant que fonctionnaires« .