Thursday, November 21, 2019
Ann ret konekte ak Peyi w


Sud: deux malades décédés dans un blocage sur la route de Fauché

Deux personnes sont mortes ce jeudi, sur la route nationale numéro 2, dans le sud d’Haïti. Ces patients qui se…

By televizyonlakayeditor , in ACTUALITÉS LOCALES Uncategorized , at November 7, 2019 Tags: ,

Deux personnes sont mortes ce jeudi, sur la route nationale numéro 2, dans le sud d’Haïti. Ces patients qui se rendaient à l’hôpital, n’ont pas pu passer le barrage placé au niveau de Fauché par des individus armés, selon ce qu’a rapporté le journaliste Ralph Tedy Erol (Ted’Actu).

Une femme en quête de soins hospitaliers et prenant la route de Fauché ce jeudi 7 novembre, est morte en début d’après-midi en raison d’un bouchon causé par un gros camion placé en travers de la voie publique par des individus armés. Un cortège de gros camions transportant des provisions alimentaires en direction de la ville des Cayes a aussi été intercepté par le groupe, selon ce qu’a révélé le jeune reporter Ralph Tedy Erol.

Un autre homme âgé malade, se rendant au centre-ville des Cayes dans un minibus pour se faire soigner, avait aussi rendu son dernier souffle plus tôt dans la journée dans les mêmes circonstances. Des agents de l’UDMO (Unité Départementale de Maintien d’Ordre) ayant tenté d’intervenir, ont été repoussés par des détonations.

Des organismes internationaux œuvrant dans l’humanitaire ont soulevé durant ce mois de novembre le problème d’accès à certaines zones où des familles vulnérables sont à deux doigts d’une grave crise alimentaire à cause du « pays lock ». Dans certaines zones, dont le Nord-Ouest, des hôpitaux ont lancé un appel à l’aide car ils sont presqu’à court de carburants et d’autres substances et matériels nécessaires à leur fonctionnement.

De nombreux acteurs ont refusé les derniers appels au dialogue lancés par le chef de l’État et soutenus par une frange de la communauté internationale (dont les Etats-Unis) en vue de trouver une solution à la crise. Les membres de l’opposition radicale ne jurent que par le départ de Jovenel Moïse et envisagent d’installer un président provisoire avant le 18 novembre 2019.